La nationalité, un droit acquis, souhaité ou refusé

Pour protester contre les augmentations d'impôts visant les plus riches, certains patrons de grandes sociétés, des chefs d’entreprises, des sportifs ou des acteurs s’installent dans un autre pays (taxant moins) et cherchent à changer de nationalité. Mais finalement, qu’est-ce que la nationalité ? Comment s’acquière-t-elle et peut-on en changer facilement ?

Image Contenu

« J'ai un passeport russe, mais je suis Français et j'aurais certainement la double nationalité belge », a déclaré l’acteur Gérard Depardieu à la chaîne sportive L'Équipe 21, lundi 7 janvier 2013. Puis, quelques temps après en visite au Monténégro, il a rajouté qu’il ne cherchait pas à « faire une collection de passeports différents », mais qu’il se sentait « citoyen du monde ». Au-delà du fait de vouloir échapper aux impôts, beaucoup de gens éprouvent ce sentiment d’être « citoyen du monde ». Cependant, il est impossible qu’une même personne prenne d’innombrables nationalités. En France, on est d’abord citoyen d’un seul pays, parfois deux… mais jamais de trois États différents.

Qu’est-ce que la nationalité ?

Chaque enfant qui nait a le droit d’avoir une identité : c’est-à-dire un nom, un prénom, une date de naissance et une nationalité. La nationalité est le lien qui relie une personne à un État. Dans notre pays, un enfant est Français s’il nait sur le territoire français, si au moins l'un de ses parents est Français, s'il a été adopté par un Français ou si l'un des parents obtient la nationalité française. Il est aussi possible d’être à la fois Français et Marocain ou Français et Chinois. C’est ce que l’on nomme « la double nationalité ». Celle-ci est déterminée par le fait qu’une personne appartient à deux États différents (soit à la naissance soit, plus tard, par le mariage ou tout simplement par choix).

Perdre sa nationalité, c’est possible

En France, la loi n'exige pas qu'un Français ayant acquis une autre nationalité renonce à la nationalité française. De même, un étranger devenu Français n’est pas obligé d’abandonner à sa nationalité d'origine. Mais, si on le souhaite, cela est envisageable. Pour demander à ne plus être Français, il faut avoir plus de 18 ans, demander volontairement une autre nationalité et habituer durablement à l'étranger. Le 16 décembre 2012, l’acteur Gérard Depardieu annonçait qu’il allait rendre sa citoyenneté française. Une manière de provoquer et de montrer son agacement face à l’impôt français.

Myriam Rembaut

Publié le - Mis à jour le 02-09-2013

Recommandations