Un centre européen pour combattre les criminels du Net

L’EC3 est un centre européen qui lutte contre les crimes commis par l’intermédiaire d’Internet. Il a ouvert le 11 janvier 2013 aux Pays-Bas. Son but : permettre à tous les pays de l’Union européenne de travailler ensemble, afin d’identifier les « cybercriminels » et de les faire condamner.

Image Contenu

 

Rendre plus simple la traque des hors-la-loi sur Internet, c’est l’objectif du Centre européen de lutte contre la cybercriminalité. « C’est une excellente nouvelle, se réjouit Tiziana Bellucci, directrice de l’association Action Innocence. Il est très important que tous les pays de l’Union européenne s’entraident, car Internet n’a pas de frontières. Avant, lorsqu’on signalait à Action Innocence un site illégal, créé ailleurs qu’en France, il fallait faire une demande au pays concerné pour pouvoir intervenir. L’EC3 va faciliter toutes ces démarches. »

 

Une aide pour toutes les polices de l’Europe

Les experts de ce centre ont pour tâche de venir en aide aux polices de l’Union européenne dans des affaires de cybercriminalité. Ils réunissent des informations provenant de tous les pays et les utilisent pour arrêter des criminels partout en Europe. L’EC3 intervient dans plusieurs domaines : les vols d’argent en ligne commis par des groupes organisés, l’exploitation sexuelle des enfants (diffusion de photos d’enfants nus, par exemple) et l’attaque de systèmes d’informations appartenant à l’Union européenne. « Pour l’instant, cela ne concerne pas notre quotidien sur Internet, explique Tiziana Bellucci. Car les petits criminels auxquels nous pouvons avoir affaire sur les chats, les forums, les réseaux sociaux... agissent seuls. Mais ils peuvent être tout aussi dangereux. »

 

Des règles pour surfer avec prudence

Action Innocence rappelle l’importance d’être vigilent sur le Net. Par exemple, il ne faut pas donner d’informations personnelles (nom, prénom, âge, adresse, numéro de téléphone) et utiliser un nom imaginaire (un pseudonyme) qui ne puisse pas être reconnu. Ne jamais accepter un rendez-vous avec une personne rencontrée sur la Toile sans prévenir ses parents. Si quelque chose paraît choquant ou dérangeant, il ne faut surtout pas hésiter à en parler à un adulte. « Les enfants doivent être prudents, précise Tiziana Bellucci, et bien respecter ces règles. On ne sait jamais qui peut se cacher de l’autre côté de l’écran. »

Valérie Petit

Publié le - Mis à jour le 17-07-2018