Premier de la classe

    Lorsque Hitler est élu chancelier en 1933, le parti nazi prend le contrôle de la jeunesse allemande et réécrit les programmes scolaires.
    Dès leur plus jeune âge, la supériorité de la race aryenne sur laquelle se base toute la doctrine nazie est enseignée, et l’antisémitisme est encouragé. Les enfants sont ensuite mesurés, examinés sous toutes les coutures afin de déterminer quel est leur niveau d’aryanité.
    Ces enfants devenus adolescents grandissent avec l’impatience de participer aux combats pour vaincre les ennemis du Reich. Lorsqu’ils sont faits prisonniers par les Alliés en 1945, les mensonges du régime ne tiennent plus. Ils découvrent, comme tous les citoyens allemands, l’horreur des camps d’extermination et des crimes nazis.
    Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich vit ses derniers jours. Parmi les ultimes combattants du Führer, des adolescents, dont certains n’ont pas 15 ans.
    Ces jeunes allemands sont tous passés par la Hitlerjugend, le mouvement de jeunesse du parti nazi. Qui sont ces enfants-soldats prêts à se sacrifier pour Hitler ?
    Comment de jeunes adolescents sont pris, malgré eux, dans l’étau de l’endoctrinement, dans tous les aspects de leur vie quotidienne ?

    Les sept modules présentés ici s’adressent aux élèves de collège et de lycée.
    Ils explorent la subtilité des techniques d’endoctrinement utilisées au sein des Jeunesses Hitlériennes. Elles feront basculer ces jeunes du rêve au cauchemar, de l’illusion à la réalité.
    Production : ZED
    D’après le documentaire « Jeunesses Hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation », de David Korn-Brzoza