Devenir quelqu'un

    La Hitlerjugend voit le jour alors que l’Allemagne est encore en pleine crise économique.
    Le mouvement de jeunesse, qui réunit près de 5 millions de membres au milieu des années 30, gomme les différences sociales en distribuant à tous ses adhérents le même uniforme.
    C’est le début de l’endoctrinement : le parti nazi fait naître chez les adolescents le sentiment d’appartenance à un groupe, à une communauté.
    e régime flatte les jeunes. Le Führer les convainc, lors d’immenses meetings, qu’ils sont l’élite de la Nation et l’avenir de l’Allemagne. Pour la première fois, les hitlerjungen se sentent pris au sérieux et trouvent leur place dans la société.
    Ils sont rapidement mis à contribution, dès 1940, pour assurer de petits travaux dans les villes et les campagnes, et remplacer les hommes partis au front.
    Lorsque l’Allemagne est bombardée massivement par les alliés dès 1943, ils viennent en aide aux rares rescapés, et sortent de nombreux corps des décombres.
    En avril 1945, plus de 100 000 tonnes d’acier tirées par l’Armée Rouge s’abattent sur Berlin. Les hitlerjungen assistent, impuissants, à la mort de leurs camarades.
    Beaucoup d’entre eux réalisent aujourd’hui que le parti nazi leur a volé une partie de leur jeunesse et de leur enfance.
    Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich vit ses derniers jours. Parmi les ultimes combattants du Führer, des adolescents, dont certains n’ont pas 15 ans.
    Ces jeunes allemands sont tous passés par la Hitlerjugend, le mouvement de jeunesse du parti nazi. Qui sont ces enfants-soldats prêts à se sacrifier pour Hitler ?
    Comment de jeunes adolescents sont pris, malgré eux, dans l’étau de l’endoctrinement, dans tous les aspects de leur vie quotidienne ?

    Les sept modules présentés ici s’adressent aux élèves de collège et de lycée.
    Ils explorent la subtilité des techniques d’endoctrinement utilisées au sein des Jeunesses Hitlériennes. Elles feront basculer ces jeunes du rêve au cauchemar, de l’illusion à la réalité.
    Production : ZED
    D’après le documentaire « Jeunesses Hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation », de David Korn-Brzoza