Jeux d'enfants

    L’histoire de la Jeunesse Hitlérienne commence avec celle du parti nazi dans les années 20.
    Cette organisation, qui s’est autoproclamée la Hitlerjugend, s’inspire du mouvement scout et donne l’opportunité à de nombreux enfants issus des classes ouvrières d’effectuer des activités de plein air avec leurs camarades. C’est en 1933, lorsque Hitler est élu chancelier, que le parti nazi donne le monopole des camps d’été à la Hitlerjugend. Les jeunes allemands y découvrent toutes sortes de jeux, du tir à la randonnée, versions ludiques d’exercices exécutés à l’armée par leurs aînés.
    Ils jouent à la guerre, jusqu’à ce que les plus âgés d’entre eux soient incorporés à la Wehrmacht, dès l’invasion de la Pologne en 1939. Ils y découvrent une toute autre réalité, à laquelle ils n’ont pas été préparés : les corps sans vie de leurs ennemis, mais aussi de leurs camarades.
    Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich vit ses derniers jours. Parmi les ultimes combattants du Führer, des adolescents, dont certains n’ont pas 15 ans.
    Ces jeunes allemands sont tous passés par la Hitlerjugend, le mouvement de jeunesse du parti nazi. Qui sont ces enfants-soldats prêts à se sacrifier pour Hitler ?
    Comment de jeunes adolescents sont pris, malgré eux, dans l’étau de l’endoctrinement, dans tous les aspects de leur vie quotidienne ?

    Les sept modules présentés ici s’adressent aux élèves de collège et de lycée.
    Ils explorent la subtilité des techniques d’endoctrinement utilisées au sein des Jeunesses Hitlériennes. Elles feront basculer ces jeunes du rêve au cauchemar, de l’illusion à la réalité.
    Production : ZED
    D’après le documentaire « Jeunesses Hitlériennes, l’endoctrinement d’une nation », de David Korn-Brzoza