Tombeaux et mausolées

Publié le - Mis à jour le 25-01-2016

Selon une tradition remontant à la mort de Philippe le Bel (1314), les corps des rois de France et souverains européens sont soumis à la tripartition (corps, entrailles et cœur) avec trois lieux distincts de sépulture. Cette pratique, qui multiplie les lieux où honorer le défunt roi, constitue autant de marquages au service des monarques pour la construction territoriale des États. Elle est aussi une marque de faveur envers les institutions qui accueillent les reliques royales.

Image Contenu

©chateaudeversailles(dist-RMN-Grand Palais) - Christophe Fouin

 

Le corps de Louis XIV est placé à Saint-Denis. Nécropole des rois, la basilique n’offre aux corps des Bourbons qu’un caveau dans la crypte au chevet de l’église ; ni dalle funéraire avec gisant, ni imposant tombeau, comme pour les dynasties précédentes. Ce dénuement contraste particulièrement avec la magnificence de la Rotonde des Valois. Au début de son règne, 

Louis XIV veut y remédier mais les ambitieux projets de chapelle funéraire élaborés par François Mansart et par Le Bernin demeurent sans suite. Si bien que la dépouille de Louis XIV est placée dans le petit caveau provisoire sous le chœur à droite, y remplaçant le cercueil de Louis XIII qui s’y trouvait. Elle est y signalée par un simple cénotaphe. À la mort de Louis XV, elle rejoint la série des cercueils des membres de la famille, tous identiques dans leur absolue simplicité, alignés sur des tréteaux de fer dans la crypte.

Paradoxalement les tombeaux d’entrailles et de cœur sont privilégiés par les Bourbons. Le cœur du roi soleil est placé dans l’église des Jésuites de la rue Saint-Antoine à Paris. Les cœurs des rois vont en effet à la Compagnie, marquant ainsi une protection royale particulière : celui d'Henri IV est allé à la Flèche (Sarthe), et celui de Louis XIII dans le Marais à Paris, comme celui de Louis XIV.

Les entrailles, enfin, sont placées à Notre-Dame de Paris. Elles sont déposées à côté de celles de Louis XIII dans une cavité située au pied du nouvel autel que Louis XIV a fait édifier dans la cathédrale, en exécution du vœu de Louis XIII mettant son royaume sous la protection de la Vierge Marie.

Le roi est mort
Image Contenu

Découvrez l’exposition Le Roi est mort au château de Versailles, jusqu’au 21 février 2016. Elle retrace les détails, étrangement peu connus, de la mort de Louis XIV, et à les mettre en regard avec celles des souverains européens de la Renaissance au siècle des Lumières. En accès libre, pour les visiteurs munis d’un billet, tous les jours, sauf les jours de fermeture du Château, de 9h à 17h30.

Voir le site

Recommandations