L'irrésistible déclin des dinosaures

Publié le - Mis à jour le 03-06-2016

Les dinosaures règnent sur notre planète pendant 150 millions d’années bien avant l’arrivée de l’Homme. Certains d’entre eux font partie des plus grands animaux que la terre ait portés. Par exemple, le grand argentinosaure pèse 60 tonnes et mesure jusqu’à 40 mètres. C’est un dinosaure herbivore doté d’un très long cou qui lui permet d’attraper dans les arbres, les branches les plus hautes. Comme tous les grands dinosaures, il disparait subitement de la surface de la terre il y a 66 millions d’années tout comme 80 % des espèces vivantes.

Sur le plateau du 20 heures de France 2, Nicolas Châteauneuf explique, grâce à son studio virtuel où en sont les chercheurs.

 

Jusqu’à maintenant, on pensait que le principal responsable de l’extinction des dinosaures était un météore de 10 kilomètres de diamètre qui a frappé la terre il y a 66 millions d’années. On en a retrouvé l’impact au Mexique.  Sa chute déclenche un cataclysme et plonge la Terre dans une sorte d’hiver nucléaire. La végétation disparait et les dinosaures meurent, faute de nourriture. 
En fait, des chercheurs ont  découvert que les dinosaures étaient déjà sur le déclin avant, comme le montre une étude britannique publiée début 2016. 

Comment le sait-on ? 


Les chercheurs ont analysé les fossiles des grandes familles de dinosaures sur des millions d’années avant le cataclysme. Sur cinq grandes familles, trois étaient en très net déclin. Cela veut dire que les nouvelles espèces qui apparaissaient ne compensaient pas toutes celles qui disparaissaient. Le règne des grands dinosaures tirait donc sur sa fin. Le météore n’a donc fait qu’accélérer leur disparition. 

Comment expliquer ce déclin ?


D’abord à cause de la dérive des continents. Au début du règne des dinosaures,  il n’y a qu’un super continent qu’on appelle la Pangée.

 

Image Contenu

 

Au fil du temps, il s’est morcelé pour donner naissance aux continents tels qu’on les connait aujourd’hui. Cette dislocation a sans doute entravé les migrations des dinosaures et réduit leur capacité à s’adapter et ceci parce que la période était particulièrement mouvementée.

En effet, en plus de la dérive des continents, plusieurs autres facteurs expliquent la disparition des dinosaures : l’activité volcanique extrêmement intense, le refroidissement du climat, la variation du niveau des océans ou encore la prolifération des petits mammifères raffolant des œufs de dinosaures. Tous ces facteurs combinés ont considérablement affaibli les dinosaures jusqu’à les rendre incapables de survivre à un cataclysme majeur tel. Les petits mammifères ont pu se réfugier sous terre et ont survécu, les dinosaures eux ont disparus.

Comme quoi, ce ne sont pas forcément les plus grands qui gagnent à la fin ! 

 

Recommandations