La vie de Charles Dickens face aux grands événements politiques

Publié le - Mis à jour le 11-03-2016

Biographie avec repères chronologiques politiques et culturels

1812

Le 7 février 1812, à Portsea dans le sud de l’Angleterre, vient au monde le deuxième enfant de la famille Dickens, Charles. Son père, John, travaille modestement pour la marine et sa mère, Elizabeth, commence elle-même l’éducation classique du jeune Charles. Rapidement, la famille déménage pour le bucolique comté de Kent et les premières années de jeunesse laisseront à l’écrivain le souvenir d’avoir côtoyé le bonheur. John Dickens, brave homme vénéré par le petit Charles, fait des spéculations hasardeuses, ruine sa famille et se retrouve quelques mois dans la « Marshalsea debtor’s prison », une institution spécifiquement britannique, pas tout à fait une prison, où l’on peut vivre en famille en jouissant d’une certaine autonomie jusqu’au remboursement de la dette.

Nous sommes en 1824, et le petit Charles, à 12 ans, est soudain livré à lui-même : confié à une amie de la famille, madame Roylance, qui lui inspirera le personnage de Mrs Pipchin, il travaille dur dans la sordide fabrique de cirage d’un lointain cousin. Ce passage brutal du monde des employés aisés aux terribles conditions de vie du lumpenprolétariat de Londres marquera à jamais Charles Dickens et sera l’inspiration constante de son œuvre, en particulier l’autobiographique David Copperfield.
Les dettes de la famille enfin payées, Charles peut retourner à l’école, décision de son père contre l’avis de sa mère, qui l’aurait bien laissé à la fabrique de cirage, ce qui cause une peine indélébile à l’enfant. La « Wellington House Academy » n’est pas fameuse, mais Charles est un adolescent à l’imagination brillante, il veut réussir.

Sa facilité d’écriture lui permet, en 1827, d’occuper la position de clerc, c'est-à-dire de préposé aux écritures, dans un cabinet d’avocats. Charles Dickens, comme il l’a fait dans les faubourgs populaires de Londres, va s’imprégner de l’ambiance, nouvelle pour lui, des palais de justice et des mœurs bureaucratiques.

1812 Georges IV, surnommé le scandaleux, est régent du Royaume-Uni.
Début de la guerre anglo-américaine (seconde guerre d’indépendance) sur fond de différend commercial et maritime entre les deux nations.
Sur le continent, début de la campagne de Russie. La Grande Armée de Napoléon franchit le Niémen.

1814 Campagne de France : défaite de la France, Napoléon Ier abdique.

1815 Bataille de Waterloo : sévère défaite de la France. Napoléon, qui avait repris le contrôle de la France durant la période dite des Cent-Jours, est exilé par les Anglais à Sainte-Hélène où il meurt en 1821.
Première locomotive à vapeur de Stephenson, intensification de la révolution industrielle.

1830 Guillaume IV est roi d’Angleterre.
En France, Révolution de Juillet 1830 appelée aussi « Les Trois Glorieuses ». Vive agitation populaire dans toute l’Europe.

 

1834

Il devient en 1834, à 22 ans, chroniqueur judiciaire et politique au Morning Chronicle. Deux années plus tard, ses chroniques humoristiques, Pickwick Papers, sont publiées mensuellement et connaissent un grand succès. Elles sont considérées comme l’origine  des « serials », les romans feuilletons : genre nouveau, lié à la diffusion de la grande presse, populaire par excellence. Charles Dickens en est le maître incontesté en Angleterre, Balzac et Alexandre Dumas en France. La parution séquencée de l’œuvre engendre un rythme particulier, fait de longues descriptions d’ambiance et de suspense propre à maintenir le lecteur en haleine d’une semaine sur l’autre.

En 1836, il épouse Catherine Hogarth. Le mariage ne fut pas toujours heureux, ils n’en eurent pas moins dix enfants. De 1837 à 1839, Dickens publie Oliver Twist, un immense succès qui lui assure un revenu conséquent. Dès lors il publie sans discontinuer, écrivant à la plume, dix heures par jour, obsédé par les délais de livraison de l’épisode. Plusieurs romans sont en cours simultanément. Pourtant, Charles Dickens trouve le temps de voyager aux Etats-Unis, de faire des conférences et des lectures de son œuvre, et même d’organiser des représentations théâtrales charitables dans lesquelles il est tout à la fois auteur, acteur et metteur en scène.

 

1834 Mort de Thomas Malthus, économiste auteur de l’Essai sur le principe de population, qui fonde les principes du malthusianisme.
Publication en feuilleton du Père Goriot de Balzac.

 

 

 

 

 

 

1837 En Angleterre, début des 63 ans de règne de la reine Victoria qui laissera son nom à l’époque appelée désormais victorienne.

1838 Au Royaume-Uni, début du mouvement du Chartisme luttant pour le suffrage universel masculin et les droits des travailleurs.

1840

À partir de 1840, les succès s’enchaînent : The Old Curiosity Shop, A Tale of two Cities, des contes de Noël… Tout réussit à Charles Dickens. Son ouvrage le plus célèbre, David Copperfield, est publié entre 1849 et 1850. Au faîte de la gloire, Charles Dickens séjourne en Italie, à Paris, sans jamais cesser d’écrire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En 1858, il quitte son épouse pour vivre une passion avec la jeune actrice Ellen Ternan.

 

 

 

 

 

 

En 1865, il échappe de peu à la mort dans un accident de chemin de fer, épisode dont il se remettra difficilement. Mais il continue sa production régulière de feuilletons.

1844 Le peintre britannique William Turner expose Pluie, vapeur et vitesse.
William Thackeray, grand rival de Dickens, publie les Mémoires de Barry Lyndon.
En France, publication en feuilleton du roman d’Alexandre Dumas Les Trois Mousquetaires.

1847 Emily Brontë publie Les Hauts de Hurlevent, célèbre roman victorien.

1848 Publication à Londres du Manifeste du Parti Communiste par Karl Marx et Friedrich Engels.
En France, soulèvement de février de 1848 appelé Révolution de 1848.

1850 Balzac meurt à Paris.

1854 Publication dans le journal britannique The Examiner du célèbre poème d’Alfred Tennyson La Charge de La Brigade Légère.

1856 Brevet du convertisseur Bessemer, qui permet de transformer rapidement de grandes quantités de fonte en acier, nécessaire à l’industrialisation de l’Europe.

1859 Charles Darwin publie L’origine des espèces, livre fondateur de la théorie de l’évolution.

1861 Début de la guerre de sécession aux Etats-Unis.

1862 Mary Ann Evans, sous le pseudonyme de George Eliot, publie le roman historique Romola, sous forme de feuilleton entre 1862 et 1863 dans le Cornhill Magazine.

1864 Instauration du droit de grève en France.
Mort d’Alfred de Vigny.

 

1867

En 1867, il entreprend un second voyage aux Etats-Unis, suivi, en 1869, d’une tournée de conférences au Royaume-Uni au cours de laquelle il est victime d’un malaise cardiaque. Il reprend le travail, mais ne pourra achever son dernier ouvrage, The mystery of Edwin Drood.

1867 Empire austro-hongrois : François-Joseph et l’impératrice Sissi sont couronnés roi et reine de Hongrie.

1870

Il meurt le 9 juin 1870, chez lui, à 58 ans, la plume à la main. Il est inhumé dans le coin des poètes à l'abbaye de Westminster (Londres).

1870 Début de la Guerre de 1870 contre la Prusse qui aboutira à la perte de l’Alsace-Lorraine pour la France.

Recommandations