Tempête - Thalassa des mots à la mer

Publié le - Mis à jour le 22-09-2015

Coup de vent, cyclone voire bombe atmosphérique… quel que soit leur nom, les tempêtes sont toujours un défi pour les marins. Ballottés dans des creux de plus de 15 mètres, les bateaux se transforment alors en fétus de paille et la vie de l’équipage ne tient plus qu’à un fil… La tempête est en réalité un événement météorologique tout à fait naturel, caractérisé par une dépression atmosphérique provoquant des vents violents et de fortes précipitations. 

Cyclones tropicaux ou bombes atmosphériques

Les tempêtes sont divisées en deux catégories : les tropicales, formées par des orages qui s’enroulent au-dessus des océans dans la zone intertropicale, et les « bombes », ou « cyclones extratropicaux à développement rapide », qui se créent dans les zones de transition entre des masses d’air de températures très différentes, souvent près des côtes de l’Atlantique et du Pacifique Nord. Sur l’échelle de Beaufort (comme pour les marins !), la définition d’une tempête est très précise. Le phénomène commence à 10, avec « une mer blanche, des creux de 10 mètres, des vents violents d’au moins 90 kilomètres à l’heure », et culmine à 12 avec l’ouragan, ou « bombe météorologique », qui relève alors de la catastrophe naturelle. 

Le saviez-vous ?

Essuyer une tempête
On dit « essuyer une tempête » comme « essuyer les plâtres » ou « essuyer le feu de l’ennemi », ce qui signifie « avoir à supporter quelque chose de fâcheux, de désagréable », doux euphémisme de la langue française !

Thalassa, des mots à la mer
Image Contenu

A l'occasion des 40 ans de Thalassa, les éditions du Cherche midi proposent l'abécédaire Thalassa, des mots à la mer

Voir le site des éditions Cherche midi

Recommandations