Le réchauffement climatique - Thalassa des mots à la mer

Publié le - Mis à jour le 26-04-2016

Désormais, le sujet ne fait plus réellement débat. Le climat de la Terre se réchauffe et il se réchauffe plus vite qu’il ne l’a jamais fait de mémoire planétaire. Les questions sont aujourd’hui les suivantes : combien de degrés atteindra ce réchauffement global ? Les hommes seront-ils capables de limiter ce phénomène ou de s’y adapter ? Le sujet sous-jacent est bien évidemment de savoir quelles seront les conséquences pour la biodiversité de la planète et à quel destin doit se préparer l’humanité. 

Le sommet de la terre à Rio    

 Depuis une trentaine d’années, le réchauffement global fait régulièrement la une des journaux, et les pouvoirs publics se sont emparés du sujet dès 1992 avec le sommet de la Terre à Rio, puis avec l’élaboration du protocole de Kyoto fin 1997. De nombreuses réunions internationales ont suivi et la conférence de Paris sur les changements climatiques de la fin 2015 s’inscrit dans cette démarche. L’objectif de cette COP (vingt-et-unième conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques) est, selon les organisateurs, « d’aboutir, pour la première fois, à un accord universel et contraignant permettant de lutter efficacement contre le dérèglement climatique et d’impulser/ d’accélérer la transition vers des sociétés et des économies résilientes et sobres en carbone ». Tout l’enjeu semble bien là, parvenir à un « accord universel et contraignant » car jusqu’à présent les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre sont loin d’avoir été atteints. Les États sont toujours dans un éternel dilemme entre croissance économique à court ou moyen terme et préservation de la planète à long terme. 

De 1 à 6 °C d’ici à 2100 

Selon le Groupe intergouvernemental d’experts pour le climat (Giec) établi par l’ONU en 1988, le réchauffement global pourrait s’échelonner entre 1 et 6 °C d’ici à 2100. Une augmentation de 4 °C ou plus serait de même grandeur que le réchauffement qui a mis fin à la dernière période glaciaire. La différence principale réside dans la rapidité du phénomène. Alors que le précédent réchauffement s’est étalé sur plusieurs millénaires, nous sommes ici sur une échelle de temps bien différente avec un changement global d’une durée d’un seul siècle. Ce « choc climatique » risque de chambouler le monde que nous connaissons. Les côtes pourraient être redessinées avec l’élévation du niveau des océans, les déserts s’étendre avec l’augmentation des épisodes de sécheresse. Parallèlement le nombre de tempêtes et de cyclones pourrait s’intensifier. De nombreuses questions restent néanmoins sans réponse devant des processus aussi complexes que la régulation du climat. Afin de modéliser les différents scénarios possibles, il nous faut encore mieux comprendre le fonctionnement du système, notamment grâce aux observations spatiales et aux satellites qui scrutent l’atmosphère et la surface de la Terre, mais aussi grâce aux sondages des profondeurs sous-marines. Les résultats des recherches menées par les paléoclimatologues donnent également de précieux outils pour appréhender ce que sera l’avenir de notre planète face à ce changement climatique global, notre avenir.

 

Le saviez-vous ?

L’océan a chaud
En 2000, la température moyenne en Arctique a été évaluée de 2 à 3 °C au-dessus de celle de ces cinquante dernières années (source NSDIC). À l’instar de l’atmosphère, la température des océans augmente, avec un impact significatif sur le climat et les écosystèmes marins. L’oxygène se dissout moins bien dans les eaux chaudes, provoquant des phénomènes d’asphyxie et de diminution de la biodiversité marine. En outre, l’accroissement de l’évaporation liée au réchauffement climatique amplifie le phénomène car la vapeur d’eau est un gaz à effet de serre. Plus inquiétant encore, le rôle essentiel de « puits de carbone » joué par les eaux froides de l’hémisphère Sud semble stagner, et le taux de CO2 risque de croître encore plus rapidement que prévu.

Les atolls
Les atolls sont d’anciens récifs coralliens. Ils apparaissent quand l’île (généralement volcanique) au centre de la formation disparaît, engloutie sous les eaux. Il ne reste plus alors que la couronne de corail en surface.

Thalassa, des mots à la mer
Image Contenu

A l'occasion des 40 ans de Thalassa, les éditions du Cherche midi proposent l'abécédaire Thalassa, des mots à la mer

Voir le site des éditions Cherche midi

Recommandations