La marée - Thalassa des mots à la mer

Publié le - Mis à jour le 22-09-2015

Les marées sont la respiration de la mer. Leur incessant va-et-vient rythme la vie du littoral… Ce phénomène, qui fait monter et descendre le niveau des eaux sur l’estran, est principalement dû à l’attraction des astres sur l’océan, et à celle de la Lune en particulier.

Les plus fortes marées, les vives-eaux, se produisent aux périodes de nouvelle et de pleine lune, tandis que les plus faibles, les mortes-eaux, surviennent lorsque la Lune se trouve à angle droit avec le Soleil (premier et dernier quartier de lune). Elles sont toutefois très variables d’un rivage, d’un pays, d’une mer à une autre car elles dépendent de nombreux facteurs. Le marnage est ainsi 2 fois plus fort à Saint-Malo qu’à Cherbourg, et les marées n’existent presque pas en Méditerranée. Elles sont peu ressenties sur les archipels, mais sont surtout sensibles sur les côtes qui bordent les grands océans.

La majorité des rivages connaît deux ondes de marée par jour, séparées par une étale de basse mer. Une marée montante ou descendante dure ainsi environ cinq heures. Toutefois, certaines régions, comme le Tonkin, ne connaissent qu’une seule onde par jour avec des marées dépassant des amplitudes de dix heures ! Les records de marnage sont mesurés dans l’Atlantique Nord (la baie de Fundy, au Canada, 16 mètres de marnage en vive-eau) et dans la Manche (jusqu’à 13 mètres au Mont-Saint-Michel).

 

Le saviez-vous ?

Sur les chaluts, "une marée" désigne une campagne de pêche de plusieurs jours. Sur le littoral, il s’agit aussi de tous les poissons capturés et cuisinés dans l’intervalle de deux marées.
Le marnage est la différence de hauteur entre les niveaux de la marée haute et de la marée basse.

Thalassa, des mots à la mer
Image Contenu

A l'occasion des 40 ans de Thalassa, les éditions du Cherche midi proposent l'abécédaire Thalassa, des mots à la mer

Voir le site des éditions Cherche midi

Recommandations