Courant Circumpolaire antarctique - Thalassa des mots à la mer

Publié le - Mis à jour le 11-09-2015

Image Contenu

Poussé par des vents légendaires, dans les « cinquantièmes hurlants », et par une houle que rien n’arrête, voici le courant le plus puissant de la planète, le plus froid aussi. Le courant circumpolaire antarctique déplace des masses d’eau 2 fois plus importantes que le Gulf Stream avec un débit 600 fois supérieur à celui d’un grand fleuve terrestre comme l’Amazone ! Appelé également grande dérive d’ouest, ce courant tourne dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’océan glacial Antarctique.

Image Contenu

Long de 24 000 kilomètres et large de 1 000 kilomètres, c’est un acteur incontournable du climat. Il brasse les eaux du Pacifique, de l’océan Indien et de l’Atlantique Sud et constitue le premier fournisseur des eaux froides et profondes de la planète. Ce courant constitue un mur infranchissable pour de nombreuses espèces. Il a ainsi isolé la faune et la flore spécifiques de l’Antarctique des autres océans depuis des millions d’années. Les difficultés pour accéder à cette région en ont fait un sanctuaire pour de nombreuses espèces d’oiseaux, et elle abrite l’une des plus grandes réserves de mammifères marins de la planète.

Le saviez-vous ?

Icebergs, vents et mers déchaînés, c’est le courant le moins étudié de la planète car y accéder relève encore aujourd’hui du challenge. C’est pourtant un courant unique, le seul à ne pas être arrêté par un continent et à relier ainsi tous les autres océans.

Thalassa, des mots à la mer
Image Contenu

A l'occasion des 40 ans de Thalassa, les éditions du Cherche midi proposent l'abécédaire Thalassa, des mots à la mer

Voir le site des éditions Cherche midi

Recommandations