Droits civiques aux États-Unis : l'héritage

Publié le - Mis à jour le 16-02-2016

A partir de la fin des années 60, le mouvement des droits civiques et sa revendication de droits égaux pour les Afro-Américains, inspire d’autres mouvements pour l’égalité des droits : les hispaniques constituent le Chicano Movement, les Amérindiens l’American Indian Movement et obtiennent le vote de l'Indian Civil Rights Act en 1968. A la suite des émeutes de Stonewall dans le quartier de Greenwhich Village à New York, en 1969, le Gay Liberation Front se constitue.

Les apports du mouvement dans la société américaine sont durables : dans la perception du racisme et l’image négative de son exposition publique, dans les tactiques employées par les mouvements sociaux et les groupes militants (sit-ins, testings, etc.).

L’essentiel du mouvement est sans doute, en imposant la transformation durable du statut des Noirs américains dans la société, d’avoir réconcilié les États-Unis avec son histoire et son idéal. L’acte de naissance du pays, 

Recommandations