Chargement de la playlist en cours...

Le plan Marshall : l'Amérique reconstruit l'Europe

Le Journal de l'Histoire

Publié le - Mis à jour le 15-05-2017

Qu'est-ce que le plan Marshall ?

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, l'Europe est en ruine. Par l'intermédiaire d'un plan d'aide économique proposé le 5 juin 1947 par le secrétaire d'État George Marshall, les États-Unis seront amenés à participer massivement à la reconstruction du vieux continent.

 Devant la puissance militaire allemande qui, à partir de septembre 1939 a mis l’Europe à feu et à sang, les Etats-Unis ne peuvent rester indifférents. Ainsi, en mars 41, le président Roosevelt fait adopter la loi du « prêt-bail », qui autorise le gouvernement à mettre tout l’armement nécessaire à la guerre à la disposition des pays dont la protection offre un intérêt vital à la sécurité des Etats-Unis.

A partir de décembre 1941, avec l’entrée en guerre de leur pays, les industries américaines vont réaliser un programme gigantesque, doubler leur production. Ainsi, à titre d’exemple, la région de Pittsburg produira entre 1940 et 1945, d’avantage d’acier que l’Allemagne, l’Italie et le Japon réunis.

Au sortir de la guerre, l’Europe est ravagée et ruinée. Le 5 juin 1947, le secrétaire d’Etat américain George Marshall, propose un plan d’aide économique. D'après Marshall, ce plan n’est pas celui d’un pays qui chercherait indument à contrôler et ou à influencer des pays étrangers. Dans certaines parties du monde il y a plus d’affrontement maintenant qu’il n’y en a eu pendant la guerre. La situation politique est instable. On tente de changer la face de l’Europe.

 En avril 1948, le président des Etats-Unis Harry Truman accepte officiellement le plan d’aide proposé par George Marshall. Le gouvernement américain a deux raisons motivant cette action :

- Inquiets des progrès du communisme en Europe, il établit qu’un tel bilan empêcherait probablement que des pays, comme la France, ne deviennent communistes, en y facilitant, de même qu’en Allemagne, la renaissance économique.

- Le potentiel industriel américain est si important que pour éviter une crise de reconversion et pour faciliter leurs propres exportations, les Etats-Unis avaient intérêts à participer massivement à la reconstruction de l’Europe. De 1948 à 1951, douze milliards de dollars seront distribués aux pays européens qui en auront fait la demande. Les principaux bénéficiaires seront la Grande-Bretagne et la France. Les Soviétiques refusèrent cette aide pour ne pas perdre toute indépendance.

Réalisateur : Daniel Bertolino, Catherine Viau, Grégoire Viau

Producteur : Les Créations Via le Monde Inc.

Recommandations