Contre-Histoire de la France outre-mer

Publié le - Mis à jour le 08-04-2013

Collection documentaire (1/5) • Auteurs et réalisateurs : Xavier-Marie Bonnot et Dorothée Lachaud • 2012 • Production : Bonne Compagnie •

Et si l’histoire de la colonisation ultramarine était, avant tout, une question de point de vue?

En cinq documentaires de cinquante-deux minutes, la collection Contre-Histoire de la France outre-mer raconte la colonisation des territoires ultramarins d’une manière inédite, à travers le regard de ceux qui l’ont subie : l’éducation (Nos ancêtres les Gaulois) ; l’esclavage (La Loi du plus fort) ; la religion (Les Positions des missionnaires) ; la répression (Les Forçats du Pacifique) ; l’économie (Pour un morceau de sucre). Pour la première fois et sans s’inscrire à rebours dans les mémoires collectives, Contre-Histoire de la France outre-mer offre un éclairage historique transversal qui s’appuie sur l’ensemble des territoires concernés par la colonisation.

 

Premier volet : Nos ancêtres les Gaulois, diffusé le 16 avril sur France Ô

Quand l'école de Jules Ferry oublie l'esclavage :

Jules Ferry : « civiliser les races inférieures » :

Au milieu du XIXe siècle, la France devient un État-nation. Il lui faut un mythe fondateur. Quelque chose qui dise aux Bretons, Auvergnats ou Provençaux : « Voilà qui tu es. ». Ce sera Vercingétorix, l’ancêtre héroïque, et ses compagnons les Gaulois. On supprime les langues régionales et on impose un modèle, l’école de la République. Et cette « mission civilisatrice » va s’exporter dans tout l’empire français grâce à une institution, l’école, et une langue, le français. De La Réunion à la Guyane, en passant par les Antilles ou le Pacifique, nos ancêtres les Gaulois ont colonisé les esprits.

Les prochains volets :

  • le 23 avril : La Loi du plus fort

Esclavage : le Code noir de Colbert en 1685 :

Esclavage : limites de la toute puissance du maître :

 

  • le 30 avril : Les Positions des missionnaires
  • le 7 mai : Les Forçats du Pacifique

 

  • le 10 Mai : Pour un morceau de sucre ; à l’occasion de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, cette diffusion sera suivie d’un débat avec des collégiens.

La colonisation de la Martinique au XVIIe siècle :

La « profitation », héritage de Colbert aux Antilles :

Le sucre et la traite négrière :

Qu'est-ce que la traite négrière ? :

Recommandations