On aura tout vu ! - Vinz et Lou

Publié le - Mis à jour le 21-03-2016

Vinz et Tom se rendent au concert des Destroys Boys. Vinz est persuadé que son ami ne peut pas se débrouiller seul car il est aveugle. Vinz veut donc tout (trop ?) superviser. Ils se séparent, mais le premier arrivé au concert n’est pas celui qu’on croit…

Thèmes abordés

  • Comment aider sans s’imposer
  • Un déficit particulier ne signifie pas que la personne toute entière est déficiente
  • Pour compenser certains déficits, il existe des outils

Décryptage du dessin animé

Pourquoi Vinz fait-il porter à Tom un gilet de sécurité et un casque de protection ?

Vinz pense qu’il doit protéger son copain Tom des dangers de la rue.

Est-ce ce que cet équipement correspond aux besoins de Tom ?

Vinz en fait trop, Tom n’a pas besoin de ça pour sortir marcher.

Pourquoi Vinz parle-t-il si fort quand il s’adresse à Paul ?

Vinz crie car, comme beaucoup de gens, il pense que lorsqu’on ne voit pas ou qu’on voit mal on entend rien ou on entend mal.

Vinz aide-t-il Tom avec ses indications ?

Vinz ne donne pas d’indications claires, il s’emmêle avec la gauche et la droite. Il n’arrive pas à se mettre à la place de son ami. Il ferait mieux de se demander ce qui peut aider Tom.

Que tient Tom dans la main et pourquoi ?

Paul a un téléphone portable équipé d’un GPS vocal qui lui permet de se déplacer de manière autonome.

Vinz ne veut pas suivre la direction que lui indique Paul. Pourquoi ?

Vinz est persuadé que Tom prend la mauvaise direction car il ne le croit pas capable de se repérer à cause de son handicap. Vinz n’imagine pas que Tom puisse savoir mieux que lui.

Comment Tom sait-il que le concert va commencer ?

Tom a une montre avec une fonction vocale qui lui permet de savoir l’heure.

Quel est le slogan ?

Le slogan est « S’écouter, ça peut aider ».

Comment Vinz aurait-il pu connaître les vrais besoins de Tom ?

Vinz aurait pu lui poser la question, et mieux écouter Paul.

Activités

Parcours d’obstacles

Objectifs : s’entraider pour réussir, apprendre à franchir des obstacles. Permet à la fois de se mettre à la place du malvoyant ou du non-­?voyant et apprendre à donner des indications

Dans la salle de classe, la salle de sport ou la cours de récréation, créer un parcours constitué d’obstacles que les enfants devront franchir en binôme : un élève aura les yeux bandés tandis que le deuxième sera derrière lui pour lui indiquer la direction à prendre. Dans un premier temps, les informations de direction seront données oralement par l’accompagnateur, en prenant soin d’éviter les informations trop vagues et/ou incompréhensibles Puis elles pourront être données uniquement par le toucher : une tape sur l’épaule droite signifiera « Tourner à droite », une tape sur l’épaule gauche « Tourner à gauche », une tape sur les deux épaules « S’arrêter ».

On alternera les rôles de façon à expérimenter les 2 positions. Le temps mis par l’équipe pour réaliser le parcours pourra être chronométré, on pourra également comptabiliser le nombre d’obstacles touchés ; l’équipe qui aura évité le plus d’obstacles aura gagné.

Aide & Entraide

Objectifs : A partir d’expressions inspirées du slogan de l’épisode, faire réfléchir les enfants à la relation d’aide et d’entraide. Sur chaque carte est écrit un slogan, on les distribue les cartes aux enfants et chacun doit expliquer aux autres ce que son slogan veut dire en se posant la question suivante :

Quelques exemples de slogans à imprimer sur les cartes:

  • Qui est aidé ? Pourquoi ? Comment ?
  • Dans chaque aide, qui est le bénéficiaire ? Celui qui est aidé ? Celui qui aide ? Les deux ?
  • Partager le travail, ça peut aider »
  • Prendre quelqu’un dans sa voiture (co-­? voiturage) ça peut aider ».
  • Ecouter, en classe, ça peut aider »
  • Donner la main à quelqu’un pour marcher, ça peut aider ».
  • Partager son goûter avec un autre enfant, ça peut aider ».
  • Indiquer la direction de la boulangerie, ça peut aider »
  • Donner un petit coup de main à ses parents, ça peut aider ».
  • Mettre le couvert, ça peut aider ».

Colin-­maillard

Objectifs : démontrer que la privation d’un sens (ici, la vue) peut être compensée par d’autres moyens de reconnaissance (la parole, l’écoute, le toucher...)

Un enfant a les yeux bandés, les autres enfants sont autour de lui, il doit en attraper un, puis deviner qui il est. Il est important de jouer dans un espace sans obstacles puisque l'un des joueurs a les yeux bandés. Variantes : colin-­?maillard des odeurs, des bruits, tactile etc.

Kim toucher

Objectifs : apprendre à « découvrir » les objets avec le toucher, apprendre à décrire ses sensations (taille, épaisseur, rugosité, souplesse …)

Placer dans un sac opaque une dizaine de petits objets. Les élèves devront deviner uniquement par le toucher l’objet qu’ils ont en main et le décrire à leurs camarades. Variante : le domino tactile. Un élève pioche un domino, et doit trouver son complément « en aveugle ». La surface de celui qu’il faut trouver est mise en relief par de la pâte à modeler.

Mots placés

mots-croises_on aura tout vu

Anagrammes

A partir des lettres du mot « secours», former 2 autres mots (courses -­? sources)

A partir des lettres du mot « entraider», former le plus de mots possibles (étreindra – radièrent – retiendra – retiendrai -­? retendrai)

A partir des lettres du mot « autonomie», former le plus de mots possibles (moineau – manitou – émotion -­? ouatiné)

Pour élargir le débat

Pistes non hiérarchisées, à suivre en fonction de l’âge et de l’intérêt des élèves.

  • Est-­on forcément le mieux placé pour connaître ce dont les autres ont besoin ?
  • Comment aider sans assister totalement ? Comment se rendre utile à quelqu’un sans lui donner l’impression qu’il est incapable de faire tout seul ? Comment laisser une place à celui qu’on aide ?
  • Faut-­il exprimer ses difficultés, en parler ou bien attendre que d’autres s’en aperçoivent ? Faut-­?il solliciter de l’aide ou attendre qu’elle arrive ? Comment refuser une aide lorsqu’elle n’est pas nécessaire ?
  • Peut-­on être totalement autonome dans la société ? Quelles sont les limites de l’autonomie totale ?

En savoir plus…

Faire rechercher aux élèves les alternatives matérielles et/ou technologiques pour les malvoyants (lecteurs d'écran Internet, commandes vocales des téléphones, montres parlantes, voix aux passages piétons, bandes d'éveil de vigilance dans les gares ou sur les quais de métro...)

On pourra consulter le site J’en crois pas mes yeux, 12 épisodes sur le handicap visuel, en particulier la série1 – épisode 5 « Derrière »

Des lectures…

Référence : Documents et accompagnement des programmes, Littérature, Cycle 3, Direction de l’Enseignement Scolaire, Sceren, CNDP, 2004

Son parfum d’avalanche -­ Dominique Paquet, Ed. Théâtrales coll. Théâtrales jeunesse -­ Niveau de lecture : 2 à 3

Thèmes : le monde sensoriel, les affects, l’imaginaire comme modes de compensation.

Sur fond alpin, Tyrse et Ezir, des enfants isolés dans leurs bulles, trouvent des moyens d’échanger entre eux, rêvant d’un monde extérieur qui leur est pour le moment inaccessible, malgré des expériences sensorielles réduites à la main et à la bouche du docteur et aux yeux de l’un ou de l’autre de leurs parents en visite, aux sons qui leur parviennent, aux paysages qu’ils peuvent imaginer par la fenêtre entr’ouverte.

Recommandations