Quels seront les emplois de demain ?

Decod'éco - Saison 1

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 06-07-2017

« 65% des métiers de demain n’existent pas encore ! » « Les deux tiers des écoliers d’aujourd’hui exerceront un métier qui n’existe pas ! » Régulièrement, nous voyons passer ces chiffres, qui suggèrent un bouleversement permanent de l’emploi. Mais en creusant un peu, on se rend compte que ce sont des chiffres zombies, qui ne reposent sur rien et ne restent dans le public que parce que tout le monde les répète sans les vérifier. Qu’en est-il vraiment ?

Pour savoir ce que sera l’emploi de demain, il faut d’abord regarder l’emploi d’aujourd’hui. L’essentiel des emplois créés chaque année servent à remplacer des employés qui partent en retraite, vont occuper un autre emploi ailleurs, ou terminent un contrat à durée déterminée. On estime que d’ici 2022, il y aura environ 800 000 postes à pourvoir chaque année. Mais ce renouvellement ne se fait pas exactement à l’identique : certains métiers diminuent, d’autres augmentent. Pourquoi ?

Les gains de productivité, tout d’abord. Si grâce à eux un employé produit plus, mais que la demande ne suit pas, alors à terme, l’emploi ne peut que diminuer dans ce secteur. C’est pour cela que l’agriculture occupe aujourd’hui 4% des actifs contre 30% en 1950… ou que l’emploi industriel a diminué d’un tiers de ses effectifs depuis 1980, tandis que l’emploi dans les services augmentait.

Il y a aussi des changements structurels dans la population et ses besoins. La population française devient plus urbaine, et surtout, elle vieillit. On estime qu’en 2050, un français sur trois aura plus de 60 ans… contre un sur 5 aujourd’hui. Ce vieillissement explique pourquoi les métiers d’aide à la personne – aide-soignant, infirmier, aide à domicile - sont parmi ceux qui créeront le plus d’emplois d’ici 2022. 

Ces changements structurels conduiront l’emploi à se polariser, entre d’un côté beaucoup de créations dans des métiers très qualifiés - cadres de la fonction publique, du secteur bancaire et de l’assurance, cadres dirigeants, salariés très qualifiés du bâtiment et du secteur de l’environnement – et des métiers peu qualifiés : hôtellerie-restauration, gardiennage, etcetera. Dans l’emploi futur, la prime à la qualification augmente !

Et il y a aussi l’emploi qui apparaît parce que de nouveaux produits, ou secteurs d’activité, sont créés. Mais ces nouveaux emplois, en particulier dans les nouvelles technologies, font plus parler d’eux qu’ils n’ont d’impact sur la création d’emploi ! Il n’y a que 17 000 employés chez Facebook, 72 000 chez Google, 116 000 chez Apple. Et la somme de ces trois géants représente moins d’1% de l’emploi total en Californie !

Les projections tendent donc à nous dire que contrairement aux idées reçues, l’emploi de demain ressemblera beaucoup à celui d’aujourd’hui. Mais si les noms des métiers changent moins qu’on ne le croit, la technique, elle, peut changer beaucoup la façon de les pratiquer !

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : francetv éducation

Auteur : Alexandre Delaigue

Production : 2017

Diffusion : 2017

Recommandations