La finance est-elle nuisible ?

Decod'éco - Saison 1

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 29-06-2017

Lorsque François Hollande lors de la campagne électorale de 2012 a déclaré que son ennemie était la finance, il n’était pas très original. La critique de la finance est aussi vieille que la civilisation. En Mésopotamie, il y a près de 4000 ans, le code d’Hammurabi réglementait déjà strictement les prêts. Les religions les ont pendant longtemps strictement restreint : l’Ancien Testament limitait les prêts et prévoyait tous les 40 ans d’annuler toutes les dettes lors du jubilé ; le christianisme a longtemps prohibé le prêt à intérêt, tout comme l’Islam pour lequel Dieu a permis la vente et interdit l’usure. Dans la culture populaire, la figure du spéculateur, du banquier ou du prêteur, n’est jamais très sympathique. La finance mérite-t-elle cette mauvaise réputation ?

La finance qu'est-ce-que c'est ?

La finance est l’activité qui répartit les ressources et les risques dans le temps, et dans l’espace.
-    Dans le temps tout d’abord. Il y a des gens qui auront de l’argent plus tard, mais en ont besoin tout de suite : l’entrepreneur qui doit acheter du matériel, payer son loyer et ses employés avant de pouvoir vendre quoi que ce soit… la famille qui veut acheter une maison… Il y a aussi des épargnants qui veulent mettre de l’argent de côté maintenant pour disposer de plus d’argent plus tard. La finance est l’activité qui rapproche les uns et les autres. Les intérêts sont le prix à payer pour obtenir aujourd’hui de l’argent qu’on n’aurait eu que plus tard.
-    La distance ensuite : sans le marché des changes, qui permet de transformer un pouvoir d’achat local en pouvoir d’achat à un autre endroit, nous ne pourrions qu’avoir des économies locales.
-    Le risque enfin : chacun de nous court individuellement de nombreux risques : risque d’accident, risque entrepreneurial, etcetera. Nous ne pouvons pas y faire face individuellement, et la finance permet de transférer le risque vers ceux qui sont prêts à le supporter contre paiement. 

Le meilleur et le pire de la finance

La finance est indispensable au développement économique. Ce n’est pas un hasard si elle est apparue en même temps que l’agriculture, et que plus une économie s’enrichit, plus son système financier grandit. De nombreux travaux montrent que le développement de la finance favorise la croissance, développe l’entrepreneuriat, et réduit la pauvreté. Mais on ne voit pas directement ces effets positifs qui sont dispersés dans toute l’économie. On voit surtout les fortunes faites rapidement, les investisseurs qui font la loi dans les entreprises sans y travailler, les personnes surendettées poursuivies par leurs créanciers.

Les travers de la finance

Et il peut y avoir trop de finance. Pour beaucoup d’économistes aujourd’hui, la finance est devenue trop importante, a pris trop de pouvoir, et gagne de l’argent au détriment du reste de l’économie, empêchant celle-ci de croître. Il est devenu plus facile aujourd’hui d’enrichir les investisseurs en organisant des fraudes fiscales sophistiquées, ou en faisant du lobbying pour obtenir de la part des responsables politiques des règles favorables aux institutions financières, qu’en sélectionnant les meilleurs placements. 
Transférer les risques, la base de l’assurance, peut aboutir à cacher les risques dans des produits financiers sophistiqués que l’on va vendre à ceux qui ne se rendent pas compte des dangers. C’est ce qui s’est passé lors de la crise des subprimes aux États-Unis en 2007. Des crédits immobiliers risqués ont été accordés de manière excessive, parce qu’il était possible ensuite de les intégrer dans des actifs financiers opaques. Lorsque ces emprunteurs ont connu des difficultés, certaines institutions ont subi des pertes colossales.
Les banques sont devenues tellement importantes, que leur chute a d’énormes conséquences sur l’économie, obligeant les gouvernements à les sauver, aux frais des contribuables.

Bref, si la finance est une activité indispensable et utile, il est probable qu’elle ait aujourd’hui un poids excessif, qui pèse sur l’activité productive.

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : francetv éducation

Production : 2017

Diffusion : 2017

Recommandations