Les données astronomiques de la Terre

Publié le - Mis à jour le 13-10-2015

La Terre est la seule planète de notre système solaire ayant des climats vivables pour les hommes. Cela s’explique par la configuration des astres de ce système.

La chaleur est le moteur des climats. Elle provient d’une source principale qui est le Soleil. Avec ses 6000°C, il rayonne un flux d’énergie dans toutes les directions du système solaire et de façon constante. C’est ce que l’on appelle la constante solaire.

Comme pour un feu de cheminée, plus on est près du foyer, plus on reçoit de chaleur, plus on s’en éloigne, moins on en reçoit. C’est exactement le même mécanisme pour le système solaire ; les planètes proches du Soleil (Mercure ou Vénus) reçoivent tellement de chaleur que leur surface est brûlante, les planètes les plus éloignées (Neptune ou Pluton) ne reçoivent que très peu de chaleur et sont véritablement glaciales.
Image Contenu
La Terre a la chance d’être située à bonne distance du Soleil et évite ainsi d’être un bloc de glace ou un charbon ardent. Même si elle ne capte qu’un demi-millardième du rayonnement solaire, cela suffit à produire une température moyenne globale d’environ 14°C.
 
La Terre est une sphère légèrement aplatie aux pôles qui est animée par deux mouvements ; elle tourne sur elle-même en 24 heures (une rotation en un jour) et elle tourne autour du Soleil en 365 jours ¼ (une révolution en un an). Sa forme et ses mouvements expliquent la répartition globale des climats en grandes zones ainsi que l’alternance des saisons.
 
Ainsi les climats de la Terre sont-ils plus chauds entre les tropiques car ces zones reçoivent davantage de rayonnement solaire. A mesure que l’on s’éloigne de l’équateur pour se rapprocher des pôles, les climats sont plus froids.
 
Les températures sont ainsi réparties de façon zonale par des données astronomiques mais les données telluriques compliquent cette répartition.

 

 

Recommandations