Climat et nature

Publié le - Mis à jour le 13-10-2015

Le climat est considéré par les sociétés humaines, soit comme une contrainte auquel cas elles cherchent à aménager leur espace pour s’en émanciper, soit comme un potentiel pour l’agriculture ou le tourisme.

Le monde naturel reçoit le climat dans son environnement de la même manière ; soit comme une contrainte, soit comme un potentiel.

Image Contenu

La sphère végétale (ou phytoshpère) comme la sphère animale (biosphère) se développent sous des climats qui leurs sont favorables. Leurs organismes ont une certaine tolérance au froid (les manchots) ou au chaud (l’acacia) ou encore à l’amplitude thermique (le mélèze supporte près de 70°C d’amplitude). Ils ont des besoins différents en eau. Certains ont besoin de lumière, d’autres la fuit. Pour comprendre les niches écologiques du monde du vivant, le climat est la principale clé d’explication.

Si le climat évolue, les végétaux et les animaux qui le peuvent, cherchent à migrer, sinon, à moins d’une adaptation, ils disparaissent.

Les sols et les roches quant à eux ne peuvent que s’adapter au climat. Ainsi, l’érosion climatique façonne le relief. Les fortes précipitations vont ainsi creuser les vallées, les successions de gel et dégel vont altérer les roches des plus hautes montagnes, les réduire en blocs de plus en plus petits, pour en faire des grains de sable. Par exemple, le vent va construire des dunes dans le désert.

Les mondes minéral, végétal et animal sont ainsi largement façonnés et conditionnés par le climat.

Recommandations