Confucius, homme d'intégrité

Points de repères - Confucius et la pensée chinoise

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 27-01-2017

La Chine, qui ne porte pas encore ce nom, est divisé en une multitude d’états, tous très différents les uns des autres. Certains ont la chance d’être gouvernés par des seigneurs éclairés, d’autres subissent le joug de cruels despotes, la plupart connaissent un subtil mélange des deux. C’est dans l’une de ses provinces aux abords du fleuve Jaune que commence notre histoire. En ce jour de septembre 551 avant notre ère, il y a plus de deux millénaires, nait Qiu de la famille Kong. Bien des siècles plus tard, son nom christianisé sera connu de partout en occident sous la forme Confucius.

A l’âge de 19 ans, il choisit la voie de l’administration et devient intendant des greniers de sa région. Puis il gravit progressivement les échelons jusqu’à devenir ministre des Travaux publics. Confucius est un administrateur né. Il est juste droit, honnête et rigoureux. Pour lui, la politique ne sert pas aux profits personnels mais à améliorer la vie des gens. C’est un homme d’état.

Ses succès et réussites lui valent forcément la jalousie et l’hostilité de fonctionnaires moins talentueux ou moins honnêtes. Tout au long de sa vie, il verra se monter contre lui des manipulations et des conspirations qui iront même jusqu’à des tentatives d’assassinat. Son incapacité à y faire face est preuve de son intégrité. Si on ne veut plus de lui, il préfère partir, apporter ses conseils ailleurs plutôt que de rentrer dans des manœuvres politiques déshonorantes.

Comme tout homme totalement intègre, il va de déceptions en frustrations. Son aspiration à créer le gouvernement idéal devient une quête. Son but est de trouver un souverain capable de l’écouter. 

Réalisateur : Pierre Lergenmüller

Producteur : MAD Films, Triarii Prod, Les Films de la Butte, Arte GEIE

Auteur : Pierre Lergenmüller

Production : 2016