La vie de François Truffaut face aux grands événements politiques en France

Publié le - Mis à jour le 21-03-2016

François Truffaut (1932-1984) est un cinéaste et critique français reconnu pour être l’un des fondateurs de la Nouvelle Vague, mouvement esthétique marquant du cinéma des années 60 – 70.

françois truffaut

Ardent défenseur, pour le réalisateur, de son statut d’auteur majeur de l’œuvre cinématographique, il réalise de nombreux films allant du très novateur Les quatre cents coups en 1959 au plus traditionnel Le dernier métro. Son œuvre, célébrée dans le monde entier, est un parfait exemple de la French touch dans le cinéma international.

Biographie avec repères chronologiques politiques et culturels

1932

François Truffaut naît à Paris le 6 février 1932 dans une famille de la classe moyenne, sa mère est secrétaire et son père architecte. Roland Truffaut, son père officiel, n’est pas son père biologique et François Truffaut cherchera longtemps la vérité sur sa naissance.

Sa mère, Jeanine de Monferrand, n’est pas très maternelle avec l’enfant peu désiré et François Truffaut, sans être maltraité, vit une enfance un peu triste. Solitaire, toujours plongé dans les livres, il fréquente le collège parisien de Sainte-Barbe, un établissement réputé qui, pour lui adolescent, correspond aux années de guerre dans un Paris occupé par les allemands. Les difficultés, les privations de ces temps troublés, le contexte familial assez lâche, tout concourt pour faire d’un jeune homme solitaire et rêveur, une sorte de rebelle. Au sortir de la guerre, François Truffaut a abandonné ses études, vit de petits boulots sans se fixer, car son  véritable point fixe, sa passion, c’est déjà le cinéma.

Le mystère Truffaut se forge là, pendant les années 40. Un très jeune homme, seul et renfermé, va voir et revoir une quantité incroyable de films et se construire, seul, un goût et un appareil critique qui révolutionneront l’art du cinéma.

1932 André Tardieu est président du Conseil des ministres. Paul Doumer, président de la République est assassiné.

1933 Hitler prend le pouvoir en Allemagne. Début de la persécution des juifs, intellectuels, socialistes et d’une façon générale de tous les opposants à Hitler.
Fritz Lang tourne Le testament du Docteur Mabuse et quitte l’Allemagne.
Famine en Union Soviétique.

1935 L’URSS de Joseph Staline invente le concept du stakhanovisme, visant à augmenter le rendement de la production par un contrôle sévère des travailleurs.
Hitchcock tourne Les 39 marches, film d’espionnage à suspens haletant sur fond de Première Guerre mondiale.

1936 Jeux Olympiques à Berlin, l’Allemagne organise les Jeux de la XIe Olympiade de l’ère moderne. Début de la guerre d’Espagne avec le putsch du Général Franco. En France, le Front populaire est au pouvoir. Henri Langlois crée la Cinémathèque Française. Chaplin tourne Les Temps modernes.

1939 La France et L’Angleterre entrent en guerre contre l’Allemagne. Sortie du film de Jean Renoir La Règle du jeu.

1940 L’Armée allemande perce les lignes françaises à Sedan. Les Belges et les Hollandais capitulent, puis les Français. Les Anglais évacuent le continent à Dunkerque. Hitchcock tourne Rebecca aux Etats-Unis, Chaplin Le Dictateur.

1945 Fin de la Seconde Guerre mondiale. Le 8 mai, l’Allemagne capitule. Le 6 août, première bombe atomique sur Hiroshima (Japon). Sortie du film de Marcel Carné Les Enfants du paradis, Jean Cocteau tourne La Belle et la Bête.

1946 Début de la guerre d’Indochine, la France se heurte au Viêt Minh de Hô Chi Minh. Sortie du film de Roberto Rossellini Rome ville ouverte.

1952

A 20 ans, il se lance dans l’aventure des ciné-clubs et y rencontre André Bazin, critique et prosélyte du renouveau du cinéma français. André Bazin est séduit par ce jeune homme aux idées provocatrices, le sort de la prison militaire quand il sera porté déserteur, lui donne l’occasion de publier ses premières critiques de cinéma. La carrière de Truffaut est lancée : dès le 21° numéro de la célèbre revue Les Cahiers du Cinéma, en mars 1953, on assiste à une prise de pouvoir par la jeune garde : François Truffaut, épaulé par Jacques Rivette, Eric Rohmer, Claude Chabrol ou Jean Luc Godard s’en prend à l’establishment et au cinéma commercial « à la Française ». A grand coup d’articles polémiques, mais aussi avec de très fines analyses de films, ils mettent en pièces la tradition et font la promotion du cinéma d’auteur -Hitchcock, Rossellini,…- tout en défendant Jean Renoir et Charlie Chaplin. C’est la naissance de « la nouvelle vague ».

1952
La première bombe H américaine explose.
Jean Renoir tourne Le carrosse d’or.
 

1953 En URSS, Nikita Khrouchtchev est nommé 1er secrétaire du Parti, auquel Leonid Brejnev succédera en 1964. Publication du livre d’Henri-Pierre Roché Jules et Jim.

 

1954

En 1954, Truffaut met la théorie à l’épreuve de la pratique : un premier court métrage, un bref passage comme assistant sur le plateau de Rossellini, puis un deuxième court métrage mieux réussi, Les Mistons, et le voilà en 1958 bien installé derrière la caméra pour le tournage des Quatre cents coups. Entre temps, il a épousé Madeleine, fille d’Ignace Morgenstern, producteur et distributeur de films.

Avec le succès des Quatre cents coups, Truffaut est lancé. Travailleur infatigable, il tournera plus d’un film par an jusqu’en 1983. Le cinéma lui doit sans doute les plus représentatifs des films « nouvelle vague » : Tirez sur le pianiste, Jules et Jim, La Nuit américaine. Alternant la nostalgie autobiographique (les films avec son acteur fétiche Jean Pierre Léaud) avec l’humour grinçant, la science fiction (Fahrenheit 451) ou le polar (La mariée était en noir), Truffaut s’exerce dans tous les genres du cinéma et poursuit parallèlement son travail critique (Le cinéma selon Alfred Hitchcock, publié en 1966).

1954 Début des « événements » d’Algérie, plus tard appelés guerre d’Algérie.
Fin de la guerre d’Indochine avec la victoire du Général Giap à Diên Biên Phu.

1958 Début de la Ve République dont le premier président est le Général de Gaulle.
Hitchcock tourne Vertigo.

1960 Sortie de La dolce vita de Federico Fellini.
Jean-Luc Godard tourne A bout de souffle, sur un scénario de François Truffaut.

1962

En 1962, il divorce de Madeleine dont il a deux filles que l’on peut voir, actrices, dans L’argent de poche. Brillant séducteur, François Truffaut aura plusieurs liaisons avec ses actrices fétiches et sa dernière compagne Fanny Ardant lui donnera une fille.

1962 Les accords d’Evian mettent fin à la guerre d’Algérie. Alain Resnais tourne Muriel, film en rapport avec les « événements » d’Algérie.

1963 Aux Etats-Unis, le président Kennedy est assassiné. Le Docteur Jivago de David Lean sort en France.

1966 Voyage du général de Gaulle, président de la République française, en URSS. Politique dite de la détente en opposition à la guerre froide. En Chine, début de la révolution culturelle. Un homme et une femme de Claude Lelouch remporte la Palme d’Or du Festival de Cannes.

1968 Les événements de Mai 1968 : un vaste mouvement étudiant et ouvrier fait vaciller le pouvoir du général de Gaulle et aboutit aux accords de Grenelle.
Assassinat de Martin Luther King, militant antiségrégationniste américain.

1969 Georges Pompidou élu président de la République, il succède au général de Gaulle qui mourra un an plus tard.

1974 Mort de Georges Pompidou, élection de Valéry Giscard d’Estaing président de la République.
Démission du président Nixon sur fond de Scandale du Watergate aux Etats-Unis.

1975

A partir de 1975 et l’Histoire d’Adèle H, Truffaut revient à un cinéma plus académique, avec reconstitution d’époque, tournage en studio, acteurs confirmés pour des films à gros budget qui remportent eux aussi de grands succès…

1975 Fin de la guerre du Vietnam (appelée aussi deuxième guerre d’Indochine).

1976 En Chine, mort du président Mao Zedong.
Le réalisateur américain Martin Scorsese remporte la Palme d'Or pour son film Taxi Driver

1979 Prix Nobel de la paix pour le physicien soviétique dissident Andrei Sakharov.
Décès du cinéaste Jean Renoir.

1981

Il meurt en pleine gloire, le 21 octobre 1984, à Neuilly-sur-Seine, des suites d’une tumeur au cerveau.

1981 Election de François Mitterrand, premier président socialiste de la Ve République.

Recommandations