Paul Gauguin, le voyageur

Decod'art - Peinture

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 19-01-2018

Que sait-on de la vie de Gauguin ? 

Devenu peintre sur le tard,Paul Gauguin a 34 ans quand il abandonne son métier d'agent de change à la Bourse de Paris pour se consacrer à la peinture. Elle le mènera au bout du monde.

Orphelin de père, il vit ses premières années auprès de sa mère à Lima, au Pérou. Il revient en France mais ne se fait pas à la grisaille parisienne. À 17 ans, il, s'engage comme matelot, attiré déjà par l'horizon. À son retour, à 23 ans, il entame une carrière prometteuse d'agent de change à la Bourse de Paris, épouse une jeune danoise, Mette, avec laquelle il a cinq enfants, et mène un certain temps une vie bourgeoise et confortable.

En 1882, sa vie bascule. Il a découvert les tableaux impressionnistes et a contracté le virus de la peinture. Il abandonne son emploi de courtier. De nombreuses toiles de Paul Gauguin seront peintes des deux côtés. Un beau jour, il a simplement retourné sa vie de banquier pour en vivre une autre.

Rapidement, il n'a plus les moyens de subvenir aux besoins de sa famille. Il quitte sa femme et ses enfants, qu'il laisse à Copenhague, où Mette a rejoint ses parents. La vie de Gauguin sera désormais une fuite en avant à la recherche d'un paradis perdu où il pourrait vivre une vie libre et sauvage.

Il part alors en Bretagne, se lie d'amitié avec Émile Bernard, et devient le chef de file de l'école de Pont-Aven. Son style gagne en cohérence et en originalité. Il déclare : « J'aime la Bretagne : j'y retrouve le sauvage, le primitif. Quand mes sabots résonnent sur ce sol de granit, j'entends le son sourd, mat et puissant que je cherche en peinture. »

En 1888, il rejoint Vincent Van Gogh à Arles. Leur amitié orageuse, traversée de jalousies et d'admirations, prendra fin quand Vincent se coupera l'oreille, quelques mois après l'arrivée de Gauguin, qui décide alors de s'en aller.

Dans son « Autoportrait au Christ Jaune », Paul Gauguin a réalisé un triple autoportrait. Encadrant son visage, la figure du Christ dit sa souffrance et la poterie précolombienne à droite figure ses origines péruviennes, auxquelles il est attaché d'une façon mystique.

En 1891, ruiné, Gauguin s'embarque pour la Polynésie. Il y rencontre Tehura, une jeune fille de treize ans, qui devient son modèle et sa compagne. C'est une période faste pour sa peinture. Ses toiles les plus célèbres sont peintes à cette période, où les vahinés posent pour lui et semblent l'observer. Il a trouvé son ailleurs.

Mais il est isolé. Une blessure à la jambe qui ne guérit pas le déprime, il contracte la syphilis et décide alors de partir pour les Marquises. Il n'y survivra que deux ans.

Il meurt là-bas à 55 ans, le 8 mai 1903. Ses tableaux sur place sont vendus à un prix dérisoire, beaucoup de ses sculptures sont détruites. Son voyage se poursuivra pourtant dans les musées du monde entier.

Réalisateur : Valentine Dubois

Producteur : Corner Prod, France Télévisions

Auteur : Mark Molkhou

Production : 2017