Thèmes et motifs de la peinture impressionniste

Publié le - Mis à jour le 03-03-2016

Les impressionnistes abandonnent les thèmes historiques ou mythologiques pour rendre compte du monde contemporain et des sensations que leur offrent la vie urbaine et la campagne.

Les sites et les thèmes de prédilection

Ils peignent où ils vivent et se retrouvent : Paris, la région parisienne, la côte normande, etc. Alfred Sisley, un britannique établi à Paris, passera les dernières années de sa vie près de Fontainebleau, à Moret-sur-Loing, village qu’il peint sous de nombreux angles (ses peupliers, le canal, le pont, etc.). Les peintures de Degas, comme l'orchestre de l'Opéra ou Cavaliers sous la pluie, sont le reflet de son milieu, une grande famille de banquiers. Il en sort cependant (La Repasseuse) et s’attache à deux thématiques, le nu féminin et les ballets.

la-leçon-de-danse-degas

La leçon de danse,
huile sur toile (38 x 88 cm) d’Edgar Degas, 1879.
Credit : Collection of Mr. and Mrs. Paul Mellon,
National Gallery of Art, Washington
cliquer pour agrandir l'image.

Leurs toiles captent l’atmosphère de Paris, modernisée par le baron Haussmann, comme Le Boulevard Montmartre, printemps de Pissarro ou La Rue de Paris, temps de pluie de Caillebotte. Mais aussi la vie populaire des quartiers, comme Montmartre (Bal du Moulin de la Galette de Renoir). Plusieurs villes autour de Paris tirent encore aujourd’hui leur notoriété du passage des impressionnistes (Argenteuil, Louveciennes, Chatou, etc.). Renoir et Monet passent l’été 1869 à Bougival où ils peignent l’animation de La Grenouillère (Danse à Bougival de Renoir, La Seine à Bougival le soir de Monet).

pissarro-boulevard-des-italiens

Boulevards des Italiens, Paris, matin, effet de soleil,
huile sur toile (73,2 x 92,1 cm) de Camille Pissarro, 1897.
Credit : Chester Dale Collection,
National Gallery of Art, Washington
cliquer pour agrandir l'image.

La peinture en plein air

L’écrivain et critique d’art Théodore Duret écrit en 1906 dans son livre devenu une référence, Histoire des peintres impressionnistes : « la grande innovation des impressionnistes : la peinture de plein air ». La peinture en plein air dite peinture « sur le motif », car elle est peinte à l’extérieur dans la nature devant le sujet, est effectivement une caractéristique des impressionnistes, mis à part Degas qui revendique de peindre en atelier. Partir peindre en plein air, avec châssis entoilé et chevalet, est rendue possible par l’apparition des couleurs en tubes au milieu du XIXe siècle. Mais peindre « sur le motif » est surtout pour les impressionnistes un nouveau positionnement : ce n’est pas tant le sujet peint qui importe mais leur vision et leur recherche picturale. L’artiste est libre de peindre ce qu’il voit. La formule de Manet : "Je peins ce que je vois, et non ce qu'il plaît aux autres de voir", résume ce changement radical et assumé du statut de l’artiste. Le jeu de la lumière et des couleurs est au centre de leur recherche picturale pour exprimer leur vision.

Recommandations