Dix ans de plus pour les centrales nucléaires françaises ?

Publié le - Mis à jour le 14-10-2013

Le gouvernement devrait allonger la durée de vie des centrales nucléaires françaises. La décision serait prise avant la fin de l'année, selon les informations rapportées, le 13 octobre 2013, par le Journal du dimanche.

La centrale nucélaire du Tricastin, entre la Drôme et le Vaucluse, le 4 avril 2011.  (PHILIPPE DESMAZES / AFP)

Rien n'est officiel pour l’instant. Mais il semble que la France soit prête à faire passer les centrales nucléaires du pays de 40 à 50 ans d’exploitation. Depuis les années 1970, ces bâtiments produisent presque toute l’électricité de notre pays. Il y a aujourd’hui 58 réacteurs répartis sur 19 sites du territoire.

Une énergie puissante

L’énergie nucléaire provient de l’éclatement d’atomes, comme ceux de l’uranium. Ces éléments infiniment petits ont un noyau qui se divise en morceaux et engendre une énergie, comme la chaleur et la lumière. La fission nucléaire (c’est-à-dire la division d’un noyau atomique) développe une forte puissance. La fission de 0,5 kilogramme d’uranium, par exemple, produit autant d’énergie que la combustion (faire brûler) de 3 000 tonnes de charbon. L’énergie nucléaire a l’avantage de ne pas polluer, mais, en revanche, elle produit des déchets très toxiques. Et ceux-ci peuvent contaminer l’air, l’eau ou les sols durant plusieurs centaines de milliers d’années !

Peut-on se passer du nucléaire ?

« Aujourd’hui, le nucléaire représente plus des trois-quarts de la production française d'électricité. Ce choix stratégique permet de diminuer la facture d’énergie des Français. remplacer les centrales nucléaires engendrerait un surcoût important : de l’ordre de 20 milliards d’euros par an pour des centrales au gaz, 12 milliards d’euros pour des centrales à charbon », explique-t-on chez areva, groupe industriel spécialisé dans le nucléaire et les énergies renouvelables. l’organisation greenpeace, contre le nucléaire, juge quant elle la france « irresponsable » de ne pas évoquer tous les dangers. « la catastrophe de fukushima a choqué le monde entier. ella a fait redécouvrir l'ampleur du risque nucléaire, même dans un pays très avancé en terme de sécurité et de haute technologie. aujourd’hui, un sentiment de méfiance envers l'énergie nucléaire est apparu un peu partout… et nous pensons qu’il n'est pas près de disparaître », affirme un membre de l’organisation de défense de l'environnement.

 

Myriam Rembaut

Recommandations