Vous avez dit populisme ?

Decod'actu - saison 2

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 13-01-2017

Donald Trump aux Etats-Unis, Brexit au Royaume-Uni, montée du FN en France, Mouvement 5 étoiles en Italie, etc, etc… Le mot est dans toutes les bouches et dans tous les médias : POPULISME. Mais au fait, qu'est-ce que c'est le populisme ? Vous avez bien deux minutes pour comprendre ?

Dans populiste, il y a avant tout le mot peuple. Les populistes affirment être les porte-paroles du peuple - la fameuse « majorité silencieuse » - qu'ils protégeraient contre les élites et le « système » : ce mot vague qui représente en gros la finance internationale, les politiques ou les médias qui sont accusés de priver le peuple souverain de ses droits, de son identité, et de sa liberté d'expression. Trump, qui est peut-être LE symbole du populisme aujourd'hui, a dénoncé tout au long de sa campagne « l'establishment », attaquant « l'élite politique » et comparant Hillary Clinton à un escroc à la solde de Wall Street... Un discours qui flirte avec le complotisme et qui est, avec les mesures démagogiques, une des autres facettes du populisme. 

 Mais les populistes ne se bornent pas à conspuer les élites. D'ailleurs critiquer la classe dirigeante n’est pas illégitime en démocratie. Non, pour Jan-Werner Müller, professeur à l'Université de Princeton, « le trait distinctif des populistes, c’est plutôt qu’ils affirment être les seuls à représenter ce qu’ils appellent le véritable peuple. »  

Evidemment toute la question est de savoir ce qu'est le « véritable peuple », catégorie subjective, protéiforme et qui se résume souvent... aux gens qui sont d'accord avec eux ! D'ailleurs, pour ses opposants, le populiste use et abuse de formules chocs et démagogiques, et instrumentalise l'opinion d'une partie du peuple pour se faire élire. Mais ce n’est pas nouveau me direz-vous ! 

Et oui, au cours de l'histoire, le terme de populisme a désigné des mouvements politiques très différents. C’est un mot fourre tout qui devient synonyme, selon les époques et les hommes politiques, de nationalisme, de protectionnisme, d’autoritarisme …Par-exemple lorsqu’il apparaît, à la fin du 19e siècle, le mot n’est pas péjoratif. Il désigne alors des mouvements populaires de protestations rurales en Russie et aux États-Unis. 

Alors qu'au milieu du 20e siècle, le terme fait plutôt référence aux expériences nationalistes des régimes sud-américains qui ont rompu avec la lutte des classes et le marxisme, comme notamment l’ Argentine et la Colombie.

Bref, chacun met un peu ce qu'il veut dans « populisme ». La preuve : des partis de droite comme de gauche y sont associés. Ce qui est sûr c’est que l’utilisation du terme a le vent en poupe. 

Et ce, surtout depuis la crise économique de 2008. La crise économique a détruit les conditions d’existence de pans entiers de la population. Un terreau fertile pour les populistes qui trouvent une oreille attentive chez les laissés-pour-compte de la mondialisation et du libéralisme, et les désenchantés du système politique.

 

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : Corner Prod

Production : 2017

Recommandations