Comment les algorithmes nous enferment ?

Decod'actu - saison 2

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 29-11-2017

Au commencement était... Internet. Des ordinateurs reliés entre eux grâce à une prise téléphonique. Puis vinrent les emails, le Web, les pages persos, lointains ancêtres des réseaux sociaux où l'on racontait ses peines de cœur, où l'on affirmait ses opinions politiques, et où on partageait des photos de chats mignons... 

A cette époque, Internet était anarchique, confus... et libre. Puis arriva Google et son algorithme de recherche révolutionnaire. 

Depuis... Internet est devenu un outil formidable pour ne vous montrer que ce que vous avez envie de voir. Grâce aux algorithmes de Google, mais aussi ceux des réseaux sociaux, Facebook en tête, l'Internet que vous consultez est devenu un Internet personnalisé.

On a ainsi appris en 2011 que Google prend en compte 57 signaux différents avant d'apporter une réponse à votre recherche : âge, sexe, dernières recherches, géolocalisation, et même la résolution de l’écran, ou la fréquence de vos clics, etc.

Faites l'expérience avec un ami : il y a des chances qu'en tapant la même requête sur votre moteur de recherche favori, vous ayez des résultats différents. Ce qui n'est pas très grave quand on recherche des photos de chats mignons, mais devient tout de suite plus dangereux quand il s'agit de résultats concernant l'actualité, ou les questions politiques. Les algorithmes nous enferment donc dans une bulle cognitive et réduit notre vision du monde à ce que nous aimons déjà. Ce qui peut avoir des conséquences sur la démocratie. Autre exemple de l’effet de ces bulles cognitives avec le Brexit puis la victoire de Donald Trump, dont les résultats des votes n'avaient pas été anticipés par la grande majorité des médias et des spécialistes.

Et notre dépendance de plus en plus grande aux réseaux sociaux risque d'empirer la situation. 
Selon un nouveau rapport, plus des deux tiers des Américains (67%) s’informent désormais via les plateformes sociales. Facebook est largement en tête de ces réseaux sociaux. Or, il ne vous a pas échappé que le réseau social de Mark Zukerberg dispose aussi de son algorithme qui sélectionnerait pour nous 300 publications sur les 1500 que l'on pourrait voir à chaque fois que nous ouvrons notre compte. En voulant nous rapprocher de « nos amis les plus proches et les plus actifs sur le réseau », Facebook nous enferme donc dans une bulle dorée.

Contre cette fatalité, il est utile de se rappeler que l'algorithme ne nous enferme que si nous nous laissons enfermer. Ce dernier ne fait qu'accentuer nos propres comportements. Alors multipliez vos sources d'informations ! Sur Facebook, likez des médias ou des groupes aux idées divergentes des vôtres. Soyez curieux ! En bref, ne laissez pas votre vision du monde être guidée par un algorithme.

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : Corner Prod

Auteur : Arnaud Aubry

Production : 2017

Diffusion : 2017

Recommandations