Chargement de la playlist en cours...

Clinton contre Trump : portraits des candidats à la présidence des États-Unis

Decod'actu - Saison 1

Publié le - Mis à jour le 25-10-2016

Bat-moi si tu peux ! C'est un féroce bras de fer auquel se livrent les deux candidats à l'élection présidentielle américaine. Deux camps s'affrontent : les démocrates, représentés par Hillary Clinton. Et les Républicains, dont le chef de file est Donald Trump.

Mais qui sont ces candidats sur lesquels le monde entier a les yeux rivés ?

D'un côté, nous retrouvons le magnat de l'immobilier, PDG de casinos et d'hôtels, ex-présentateur TV, Donald Trump. A 70 ans, sa fortune, selon le magazine Forbes, s'élèverait à 4 milliards de dollars. Et pourtant... pourtant, M.Trump se veut le candidat du peuple. A coup de discours très souvent jugés populistes, Trump vise la White working-class (la classe ouvrière blanche) plutôt très conservatrice. Il s'inscrit dans la tradition un peu poussée des républicains : politiquement à droite, socialement conservateur, économiquement libéral. Conservatisme oblige, Trump se place en farouche opposant des droits LGBT et bien sûr, de  l'IVG.

De l'autre côté du champ de bataille électoral, Hillary Clinton, 68 ans, avocate de formation, qui n'est autre que l'épouse du 42ème Président des États Unis, Bill Clinton. Ex secrétaire d'État fédéral des États-Unis de 2009 à 2013, l'équivalent français du ministre des affaires étrangères, Hillary, c’est tout de même 52 ans de vie politique au compteur.

Hillary mène donc la bataille du côté des Démocrates avec son slogan « Stronger Together » (Plus forts ensemble). Moins conservatrice que son rival, plus tournée vers l'international, et partisane du libéralisme économique au service de la communauté, Hillary Clinton tente de repenser le social, sans toucher aux libertés économiques individuelles des américains. S'évertuant à vouloir montrer une nouvelle image de l'économie, la candidate n'en reste pas moins la grande alliée des marchés boursiers. Et pour cause, 90% des contributions de Wall Street sont allées dans les poches de campagne de la candidate. Son ennemi n'est visiblement pas la finance...

Roi de la provocation et des déclarations choc, le républicain Donald Trump a construit sa popularité par ses prises de paroles enflammées, taclant tous les responsables de ce qu'il juge ne pas tourner rond dans son pays.  

Dans son propre camp, certains lui reprochent même un discours trop souvent populiste, notamment à l'égard des immigrés, des médias et des journalistes.

Niveau programme, là aussi on retrouve deux opposés. D'un côté, Trump, qui a tardé à dévoiler un programme clair, focalise sur l'immigration et sur la perméabilité des frontières. Son slogan : «Make America Great Again» («Redonner sa grandeur à l’Amérique»).

 

De l'autre, Clinton s'inscrit plutôt dans la continuité du programme d’Obama. Une politique libérale qui induit l'idée d'un état-providence notamment dans son soutien à l'Obamacare.

Parlons donc de cette immigration, cause, selon Trump, de la plupart des problèmes aux États-Unis. Le candidat républicain propose la construction d'un mur d'une quinzaine de mètres sur plusieurs kilomètres entre le Mexique et les États-Unis pour empêcher toutes venues illégales. Et tout ça… au frais du Mexique ! Quant aux migrants musulmans, ils devraient, selon lui, passer un test de dépistage idéologique... reste à définir sa forme et surtout, son utilité.

Hillary Clinton, quant à elle, compte faire des États-Unis une terre d'accueil tant que la sécurité du pays n'est pas menacée. Elle évoque notamment un meilleur accès aux soins des personnes migrantes et une facilité dans les démarches de naturalisations.

 

On l'a bien compris, ces deux animaux politiques se livrent une guerre sans merci… surtout médiatiquement ! 

 

 

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : Corner Prod

Production : 2016

Diffusion : 2016

Recommandations