Allons-nous tous devenir végétariens ?

Decod'actu - Saison 1

Chargement de la playlist en cours...

Publié le - Mis à jour le 14-12-2016

Troquer ses nuggets de poulet contre un steak de soja ou un burger de criquets ? Ça ne vous tente pas ? C'est pourtant ce qu'une étude suédoise nous promet pour 2050 ! 

En 2015, le commerce de la viande dans le monde s’élevait à près de 318,7 millions de tonnes de steack, souris d'agneau et autres entrecôtes. C'est 1,3% de plus que l'année précédente (314,7 million en 2014, 311,1 millions en 2013). Quasi ex-aequo, les deux championnes mondiales de la production, sont la filière porcine, avec  116,4 millions de tonnes de viande produites, et  la filière volaille avec 116,2 millions de tonnes.  En Europe, la France se taille la part du lion puisqu’elle est le premier producteur de viande bovine (1,5 millions de tonnes) et le deuxième de volaille. 

Et oui, les Français sont de gros consommateurs de viande. En 2O15, nous avons avalé en moyenne, 89kg de viande par personne. Ce chiffre est d'autant plus fort  lorsque l'on sait que dans le monde, une personne mange environ 42kg de viande par an, et que ce chiffre avoisine les 76kg dans les pays développés. 

Vous l'aurez compris, l'industrie de la viande est juteuse. En 2013, elle pèse en France près de 34 milliards d'euros. Et ce ne sont pas les éleveurs qui tirent le mieux leur épingle du jeu ! Mais les grands industriels qui transforment la matière première et récupèrent de fait le beurre, l'argent du beurre et la carcasse ! 

Toute cette production prend évidemment beaucoup d'espace et de ressources...

Si l'Institut international d'étude de l'eau de Stockholm prévoit un régime végétarien pour tous d'ici à 2050 c’est notamment parce que la production de viande est très gourmande en eau. Et oui, pour produire 1kg de viande 15 000L d'eau sont nécessaires ! 8% de la consommation mondiale d’eau sert à l'élevage, notamment pour faire pousser les fourrages. D'ailleurs, 75% des terres agricoles de la planète, servent à cultiver la nourriture destinée animaux. Étonnant lorsque l’on sait que l'élevage d'animaux ne représente que 18% de nos apports en protéines annuels. Autre argument en faveur des végétariens et des défenseurs de l’environnement, près de 15% des gaz à effet de serre liés à l'activité humaine sont produits par l'élevage. 

Autre impact et non des moindres : la santé. Selon la Fédération internationale du diabète, la consommation excessive de viande augmente la pression artérielle de 4%, le taux de cholestérol de 20% et accroit donc les risques de maladies cardio-vasculaire. Selon l'OMS, la surconsommation de produits carnés transformés pourrait s'avérer cancérigène. 

Derrière tous ces chiffres se cache une autre réalité, notamment décriée par les défenseurs de la cause animale. L'élevage intensif et la recherche du rendement maximum entraine la mise en place de systèmes de production extrêmes où les conditions de vie des animaux posent des questions éthiques.  

Et ces logiques de production intensives ne sont pas sans conséquences sur notre santé. L'entassement des volailles dans des cages par exemple, entraine une prolifération des bactéries. Et pour limiter les maladies et la mortalité, les producteurs administrent des injections d'antibiotiques… qui se retrouvent dans nos assiettes, puis dans nos corps.

Pour ces différentes raisons, certains ont pris la décision de réduire leur consommation de viande voire de la stopper définitivement. Un sondage de Terra Eco estime que 3% de la population française et végétarienne. La Suède par exemple, a anticipé les changements à venir en promouvant d’ores et déjà la consommation d'insectes. A Stockholm, une ferme à insecte industrielle devrait pouvoir nourrir en 2018, 917 000 personnes, soit l'équivalent de la population de la ville. Solution plus étonnante encore, mais qui se veut futuriste, certains laboratoires se penchent sur … la viande de synthèse. De là à ce que la viande devienne virtuelle, il n’y a qu’un pas ! 

Pour aller plus loin

Pourquoi certaines cantines proposent un menu végétarien ? - 1 jour, 1 question

Réalisateur : Maxime Chappet

Producteur : Corner Prod

Production : 2016

Diffusion : 2016