Une semaine sans écran... Peut-on débrancher ?

Publié le - Mis à jour le 24-04-2013

La Semaine sans télé et sans écran 

Télévisions, ordinateurs, consoles de jeux, aujourd’hui les écrans sont bien installés dans notre vie quotidienne. La Semaine sans télé et sans écran, qui a lieu du 22 au 29 avril 2013, propose de réfléchir à notre manière de les utiliser et de savoir, ou pas, nous en passer.

semaine sans écran

Sept jours sans coller son nez devant un écran… Cap ou pas cap ? Sommes-nous au moins dans la possibilité de limiter notre temps passé devant l’ordinateur ou l’écran de télévision, pour jouer à un jeu vidéo ? La Semaine sans télé et sans écran propose de nous séparer un moment de ces outils électroniques, et de (re)découvrir d’autres manières de se divertir et de communiquer. Un défi à relever pour les uns, une montagne infranchissable pour les autres…

 

Certains accros, d’autres moins

Encouragé par ses parents, Ugo, 10 ans, a tenté l’opération l’an dernier, sans trop de succès. Mais cette fois-ci, il est plus décidé à gagner son pari : « J’ai ressorti mes boîtes de jeux et mes Lego avec plaisir, dit-il. Je dessine et aussi je lis des BD, plutôt que de faire une demi-heure de jeu vidéo. Ça change, mais c’est bien aussi. » Pour Elsa, 12 ans, en revanche, « impossible » de décrocher d’un écran. « Je ne peux juste pas me passer d’envoyer des petits mots aux copines… » La Semaine sans télé et sans écran est certainement un bon moyen de se rendre compte si nous sommes vraiment devenus des accros.

 

Participer à une « école d'autrefois »

L’opération est aussi l’occasion de rassemblements pour partager une activité ou des initiatives originales. C’est le cas de la MJC de Lagarrigue, dans le Tarn, qui a organisé, dimanche 21 avril 2013, une journée autour de « l'école d'autrefois ». Petits et grands ont fait connaissance ou retrouvé les leçons de morale et d’instruction civique, d’il y a plusieurs dizaine d’année. Les participants ont ensuite passé les épreuves du « certificat d'études », un diplôme (abandonné depuis 40 ans, qui permettait de quitter l'école dès l’âge de 11 ans) attestant de l'acquisition des connaissances à la fin des études primaires. Au programme : dictée, questions, rédaction et calcul. « Il y a eu de l’émotion avec les anciens, le plaisir de se retrouver et de s’amuser ensemble », rapporte Pascal Salvetat, le directeur de la MJC. Un vrai succès pour cette « classe comme autrefois » qui se verra reconduite à la prochaine Semaine sans télé et sans écran.

 

Myriam Rembaut

 

Le saviez-vous ?
En 2012, les jeunes Français âgés de 4 à 14 ans ont passé en moyenne 2 heures 15 minutes devant le petit écran de la télévision, selon l’étude Kids TV Report, publiée en mars 2013.

 

Recommandations