menu
Actualité

C'est quoi la liberté d'expression ? - 1 jour, 1 question

Publié le - Mis à jour le 23-01-2015

Des mots qui ont un sens

La « liberté d’expression » est une notion composée de deux mots que l’on connaît bien : « liberté » synonyme « d’absence de contrainte » et « expression » qui désigne l’action « de traduire, de dire quelque chose ». 

Lorsque l’on évoque la « liberté d’expression », il s’agit donc de la possibilité d’affirmer, en toute indépendance, ses opinions, ses idées, et cela même si elles sont contraires à celles exprimées par une majorité d’autres personnes.

Cette liberté s’exerce dans tous les domaines : politiques, religieux, philosophiques, littéraires… Cette notion est très souvent rattachée à la liberté de la presse, à sa liberté d’informer.

 

 

Un droit

La « liberté d’expression » est un droit pour toute personne. Elle est même considérée comme essentielle. Elle a été inscrite dans la Déclaration universelle des droits de l’homme par l’ONU, en 1948. 

L’article 19 dit : « Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit. »

Ce droit ne s’applique pas seulement aux informations ou aux idées qui nous paraissent être les meilleures. Le Comité des droits de l’homme des Nations unies précise que la liberté d’expression comprend également la possibilité de dire des choses fausses, voire choquantes.

Le fait que cela ne plaise pas ou soit jugé incorrect ne doit pas pour autant engendrer une interdiction de parole.

 

Dans le respect des autres et des lois

Un pays qui respecte ce droit à la liberté d’expression, à la liberté d’informer, garantit une bonne gouvernance, et montre l’attachement d’un État à accorder à ses citoyens une libre pensée.

Il permet à chacun d’accéder à toutes les opinions, à s’informer dans la transparence et à diffuser ses idées.

Mais la possibilité de s’exprimer sans réelle contrainte implique cependant une chose importante : le respect de l’autre.

Il ne faut pas confondre la liberté avec la capacité de faire tout ce qui nous passe par la tête. La liberté d’expression ne peut pas aller à l’encontre de certaines règles.

Ainsi, des propos racistes, incitant à la haine, au meurtre, nuisant à la réputation des autres ou à la sécurité d’un pays…, qui sont des actes punis par la loi, ne peuvent être admis.