Un Festival de Cannes pour les juniors

Publié le - Mis à jour le 17-05-2013

Festival de Cannes

C’est le début du Festival de Cannes, le 15 mai 2013, l’une des plus grandes rencontres du monde du cinéma. Un jury de star décernera la Palme d’or au meilleur film d’une sélection. Au même moment, un autre jury, composé de lycéens, va lui aussi, visionner une série de films et décerner le Grand prix Cannes écran juniors.

ecrans-juniors

Collège Gérard Philipe de Cannes

Cette année, huit films sont en compétition pour le Grand prix de Cannes écrans juniors. Ils ont été réalisés aux quatre coins du monde et racontent des histoires qui invitent les 13-15 ans à réfléchir sur des sujets, légers ou graves. Parmi les films de la sélection, il y a par exemple chroniques d’une cour de récré de brahim fritah, où le réalisateur raconte son enfance à pierrefitte-sur-seine dans la région parisienne, au début des années 1980. un autre film canadien, Blackbirdde Jason Buxton, met en scène un jeune adolescent mal dans sa peau. Il est soupçonné par la police d’avoir programmé une tuerie pour se venger des moqueries d’autres élèves de son école.

Choisir un film

Durant quatre jours, du 20 au 24 mai 2013, des élèves et leur professeur voient gratuitement ces huit films dans trois salles de cinéma de Cannes. Cette année, trente élèves de 3e de la classe cinéma du collège Gérard Philippe sont les membres du jury. L’acteur Frédéric Gorny (l’interprète de Laurent Zelder dans la série télévisée Avocats et associés sur France 2) est le président du jury. Samedi 25 mai 2013, ils décerneront le Grand prix Cannes écrans juniors à l’un des films sélectionnés pour la compétition.

Trente à quarante films dans l’année

La plupart des trente membres du jury étudient le cinéma deux heures par semaine depuis la 6e. Ils ont des cours sur l’histoire du cinéma ou sur la manière d’analyser des films, ainsi que des cours pratiques, comme réaliser un tournage et un montage vidéo, écrire une critique de film… « En 3e, les élèves voient entre trente et quarante films dans l’année. Ils développent ainsi une grande culture cinéphile. Une fois adulte, ils restent passionnés et exigeants dans leurs goûts. Certains choisissent un métier artistique, explique leur professeur Jean-Marc Juaneda. Grâce à Écrans juniors, les élèves rencontrent des professionnels du cinéma, ils voient des films peu diffusés dans les salles, ils s’exercent à prendre la parole en public, à développer un point de vue et à travailler en groupe.»

Elise Bernind

Recommandations