Loulou l'incroyable secret

Publié le - Mis à jour le 21-06-2016

Loulou, grand classique de la littérature jeunesse, devient un héros de cinéma. Sa première longue aventure animée sort mercredi 18 décembre 2013 dans les salles. Avec son « incroyable secret », le jeune Loulou entraîne le spectateur vers une réflexion sur l’identité.

Fourrure grise, long museau, grandes dents… pas de doute, Loulou est bien un loup. Mais ce n’est pas parce que l’on est issu d’une famille de carnivores que l’on doit obligatoirement montrer les crocs. Loulou est un petit loup gentil comme tout. Pour preuve, son ami d’enfance est un lapin. Et c’est chez ces croqueurs de carottes qu’il vit paisiblement. Mais un jour, toute sa vie est bouleversée. Le jeune loup, qui se croyait orphelin, découvre que sa mère est sans doute bien vivante. En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, Loulou se jette au volant de sa voiture, accompagné de son inséparable ami Tom, pour rejoindre la principauté de Wolfenberg. C’est là qu’il doit retrouver les traces de sa maman. Au pays des loups, c’est l’effervescence : le Festival de Carne a débuté et reçoit les plus grands carnassiers du monde. Bien des épreuves vont attendre Loulou… et Tom, l’herbivore, dont la présence fera se pourlécher un grand nombre de babines.

Un univers très attachant

La réalisation de ce conte animé a demandé un long travail de préparation : il a fallu un an uniquement pour élaborer les personnages (le film met en scène près d’une cinquantaine d’animaux !) et déterminer les décors du film. Le choix de l’animation s’est porté sur la technique traditionnelle du dessin animé (en 2D). L’ensemble donne un ton très doux, agréable et plein de charme. Les auteurs ont apporté beaucoup d’originalité et d’humour aux situations et aux différentes personnalités. Les dialogues ont aussi été finement travaillés, et c’est de bon cœur que l’on rit aux répliques des héros. Tout cela crée un univers très attachant que l’on a du mal à quitter lorsque le mot « fin » apparaît sur l’écran.

À chacun son identité

… D’autant qu’avec la quête de Loulou, qui lui fera découvrir l’incroyable secret entourant sa naissance, le spectateur est amené à réfléchir, bien après la projection, au thème fort du film : celui de l’identité. Une notion à la fois très simple et très compliquée… Pour les services de l’état-civil (essentiellement les mairies), l'identité se résume quasiment à un nom, un prénom, une date et un lieu de naissance. Mais l'identité propre à chaque individu est, à l’inverse, d’une grande complexité. Car une personne se définit par son histoire et l’idée qu’elle se fait d’elle-même. Sans oublier que l’histoire de chacun se construit aussi avec les autres et, dans certains cas, par les autres. Avec Loulou, on comprendra que l’identité c’est au fond tout ce qui nous rend tous uniques dans ce monde

L'histoire de l'album Loulou

Il était une fois une jeune loup qui copinait avec un lapinou.
En 24 heures chrono et d’un tendre trait de crayon, Grégoire Solotareff vient de donner naissance à Loulou. Les 5 à 7 ans, voire plus car affinités, s’arrachent l’album* à sa sortie en 1989. Au compteur : 640.000 exemplaires vendus en France, sans oublier qu’il devient un outil pédagogique adoubé par l’Éducation Nationale ! Le pelage du Loulou est aussi une matière noble qui s’exporte en 12 langues, caressée de Chine en Allemagne, d’Israël au Japon.



Faire d’un loup l’inverse d’un véhicule ancestral de terreur, voilà qui ne peut qu’enchanter la toile. Et c’est Prima Linea Produtions, nouveau né de l’animation française, qui en fait son baptême du feu. Composé de quatre courts métrages - dont le premier avec notre Loulou superstar, flanqué de son copain Tom - Loulou et autres loups réédite en 2003 l’exploit littéraire.
Près de 600.000 fans dans l’hexagone ; 17 pays (dont l’Italie, Hong-Kong, le Brésil et le Moyen-Orient) sous le charme velu ; hurlements de plaisir des critiques et festivaliers de tous poils (Loulou et autres loups décroche, entre autres, le Pulcinella du Meilleur Film à Positano et le Meilleur Film Jeunesse à Auch).



La recette du succès ? A travers un conte universel sur la différence, l’identité et l’amitié, Loulou est devenu un doudou pour l’homme. Capitaliser sur le phénomène aurait été tentant, mais Grégoire Solotareff et Prima Linea Productions résistent. Même si d’autres arts, scéniques, s’emparent du trésor, notamment en avril 2013, avec un spectacle de marionnettes à la Manufacture des Abbesses. Pour le trio originel, seule compte l’histoire, et rien que l’histoire. Le temps fera donc son œuvre. La bête a beau rester l’un de ses personnages fétiches, Grégoire Solotareff ne retrouve Loulou que 21 ans après le premier album. En 2010 avec « Loulou plus fort que le loup »* où notre héros rencontre plus grand méchant que lui, et en 2011 dans « Loulou à l’école des loups »*, où l’enseignement carnivore met en péril son dodu Tom.



Quant à la mise en œuvre de Loulou, l’incroyable secret, elle est passée au filtre impitoyable de la pertinence scénariste, de la quête de renouveau. Nul doute que Loulou a encore du coffre. Les déclinaison potentielles restent une affaire d’inspiration et de griffe !

Pour aller plus loin

découvrir les personnages de loulou, l'incroyable destin

Découvrez qui sont Loulou, Tom, Scarlette ou encore Captain N, à quoi ils ressemblent et les caractérisitiqes principales de leurs personnages

 

Le coin des enseignants

Le dossier pédagogique est intégralement disponible sur le site du film

Ce dossier propose des pistes pour discuter avec les élèves à la suite du film et creuser les thématiques principales.

Ce dossier permet également de découvrir les coulisses d'un film d'animation.

De très nombreuses ressources sont téléchargeables.

 

 

Recommandations