Le monde pleure Nelson Mandela

Publié le - Mis à jour le 04-07-2017

Nelson Mandela s’est éteint, jeudi 5 décembre 2013, au soir, à l’âge de 95 ans. L’ancien président de l’Afrique du Sud est considéré comme un héros dans son pays, et dans le monde entier. Il s’est battu toute sa vie pour l’égalité entre les blancs et les noirs.

Image Contenu

Il est l’une des personnes les plus célèbres et les plus respectées de notre époque. Nelson Mandela a été le chef de la lutte contre l’apartheid dans son pays, l’Afrique du Sud. L’apartheid est un système politique raciste qui a séparé les blancs et les noirs, des années 1950 jusqu’en 1991. Les blancs (les Afrikaners) y avaient davantage de droits. Nelson Mandela, lui, était noir et, comme les autres noirs, il ne pouvait pas fréquenter les mêmes écoles que les Blancs, ni s’asseoir à côté d’eux dans le bus… Des injustices qu’il va combattre très tôt.

Un combattant actif

Le petit Nelson naît en 1918 dans le village de Mveso. À la mort de son père, il est élevé par une famille royale qui l’envoie faire des études en Angleterre. Il a 30 ans lorsque le Parti national (PN) gagne les élections, en Afrique du Sud, et instaure officiellement l’apartheid. Nelson Mandela, désormais avocat, rejoint les rangs d’un autre parti politique, le Congrès national africain (ANC). Un peu plus tard, il en devient le chef et lutte activement contre l’apartheid. Il est plusieurs fois envoyé en prison. En 1964, Mandela est condamné à l’enfermement à vie.

27 ans en prison

En 1990, Frederik de Klerk, un blanc, est élu président de l’Afrique du Sud. Il vient du Parti national, mais il est plus ouvert que les autres. Il libère Nelson Mandela et supprime l’apartheid. Les deux hommes reçoivent le Prix Nobel de la Paix en 1993. L’année suivante, le 10 mai 1994, noirs et blancs votent pour la première fois ensemble. Nelson Mandela est élu chef de l’État. Il devient ainsi le premier président noir d’Afrique du Sud. Il s’entoure de ministres aussi bien blancs que noirs. Il réalise alors son rêve de créer une Afrique du sud « arc-en-ciel ». Il quitte la politique en 1999. En 2009, l’Unesco crée La Journée internationale Nelson Mandela pour rendre homme, chaque 18 juillet, à cet homme hors du commun qui a défendu avec force la paix entre les peuples.

Élise Bernind et Myriam Rembaut

 

En savoir plus

La vie de Nelson Mandela a inspiré plusieurs films. Goodbye Bafana (2007)  raconte la relation entre Nelson Mandela (joué par Dennis Haysbert) et son gardien de prison blanc James Gregory (joué par Joseph Fiennes) et Invictus (2010) parle de la Coupe du monde de rugby de 1995, organisée en Afrique du Sud. Morgan Freeman interprète Nelson Mandela. 

 

 

Recommandations