Drame de Boston : quelles ont pu être les motivations des suspects ?

Publié le - Mis à jour le 26-04-2013

Suite de l’affaire de l’explosion des bombes à Boston

Deux suspects originaires de Tchétchénie ont été arrêtés peu de temps après l’explosion des deux bombes, qui a fait 3 morts et 264 blessés, le 15 avril 2013, à Boston aux États-Unis. Mercredi 24 avril 2013, des enquêteurs américains ont rejoint les services de police russe, à Moscou, pour interroger les parents des supposés auteurs du drame.

 

a gauche, tamerlan tsarnaev, 26 ans, et à droite, son frère cadet, djokhar, 19 ans, principaux suspects dans l'attentat du marathon de Boston.(AP / SIPA)

Tamerlan et Djokhar Tsarnaev. Ils sont frères et ont respectivement 26 et 19 ans. Ces deux jeunes hommes sont soupçonnés d’être les auteurs de l’explosion meurtrière qui a eu lieu lors du marathon de boston, aux États-unis, le 15 avril 2013. le plus jeune a été arrêté après un échange de tirs avec les forces de l’ordre, le 19 avril 2013. grièvement blessé, il est depuis hospitalisé, mais encore dans l’incapacité de répondre pleinement aux questions des enquêteurs. il a tout de même avoué que lui et son frère prévoyaient de poser d'autres bombes à New York. L’aîné, Tamerlan Tsarnaev, a quand à lui été tué.

Des raisons qui restent floues

La police poursuit maintenant ses recherches pour savoir ce qui a poussé ces deux personnes à commettre cet acte criminel. Selon les premiers éléments de l’enquête, les frères auraient probablement agi seuls. Mais peut-être avaient-ils aussi des activités cachées, liées à des groupes extrémistes. Pour l’instant, les motivations de Tamerlan et Djokhar Tsarnaev restent floues.

« Connaître la vérité »

Les deux frères,  installés aux Etats-Unis vers 2003, sont musulmans et d’origine tchétchène. Des enquêteurs du FBI (Federal bureau of investigation) sont partis en Russie, dans l’intention de poser des questions aux parents des frères Tsarnaev. Le père des deux jeunes hommes a précisé, jeudi 25 avril 2013, lors d'une rencontre avec la presse en Russie, qu’il souhaitait se rendre aux Etats-Unis. Il a expliqué aux journalistes qu’il voulait « connaître la vérité. »

 

Myriam Rembaut

Recommandations