Connectez-vous avec Google Connectez-vous avec Twitter Connectez-vous avec Facebook
   
 

Pas encore inscrit ? S'inscrire

FranceTvEducation
Derniers commentaires Adolescence : l'addiction aux jeux vidéo Pourquoi mettre une musique angoissante en fond sonore ? Politique mode d'emploi. La démocratie La démocratie se résumerait au droit de vote. Et ensuite ? La dyslexie : bilan orthophonique et neurologique Chouette reportage ! L'aide aux personnes dyslexiques passe aussi par la lecture
Derniers commentaires Se former en alternance bonjour, je suis actuellement titulaire d'un diplôme de niveau IV et j'ai 22 ans 10 conseils pour trouver un stage Bonjour, @charleston, il y a aussi des sites avec toutes les annonces des autre Cité orientée, des métiers qui nous ressemblent mouais
Dernières thématiques Elections municipales 2014 Les élections municipales se dérouleront les dimanches 23 et 30 mars 2014... La Première Guerre mondiale : 1914-1918 A l'occasion des cérémonies commémoratives de l'armistice du 11 novembre 1918, Lesite.tv... Les grands courants picturaux du 15ème siècle à aujourd'hui Lesite.tv propose de retracer, à travers une sélection pédagogique de vidéos, la...
Fermer
Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5
Mis à jour le 09/10/2013 à 03:25 | publié le 06/03/2012 à 10:56

 

 

Portrait de Charles Baudelaire

Portrait de Charles Baudelaire, photographie d'Etienne Carjat, XIXe siècle © BnF

Charles Baudelaire,
un classique fondateur de la modernité

Auteur des Fleurs du Mal, sans doute l’un des plus célèbres recueils de poèmes de la littérature française, Baudelaire (1821-1867), introducteur de la modernité poétique, a influencé tous ses grands successeurs, Rimbaud, Verlaine, Mallarmé. La forme encore classique des Fleurs du Mal est dépassée par la prose poétique du Spleen de Paris, où, rompant avec la tradition, s’affirme l’esthétique de la modernité. Baudelaire, pour qui tout travail poétique se double nécessairement d’une réflexion théorique, laisse aussi une œuvre critique essentielle.

Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5

Réagissez à ce contenu