Connectez-vous avec Google Connectez-vous avec Twitter Connectez-vous avec Facebook
   
 

Pas encore inscrit ? S'inscrire

FranceTvEducation
Derniers commentaires Adolescence : l'addiction aux jeux vidéo Pourquoi mettre une musique angoissante en fond sonore ? Politique mode d'emploi. La démocratie La démocratie se résumerait au droit de vote. Et ensuite ? La dyslexie : bilan orthophonique et neurologique Chouette reportage ! L'aide aux personnes dyslexiques passe aussi par la lecture
Derniers commentaires Se former en alternance bonjour, je suis actuellement titulaire d'un diplôme de niveau IV et j'ai 22 ans 10 conseils pour trouver un stage Bonjour, @charleston, il y a aussi des sites avec toutes les annonces des autre Cité orientée, des métiers qui nous ressemblent mouais
Dernières thématiques Elections municipales 2014 Les élections municipales se dérouleront les dimanches 23 et 30 mars 2014... La Première Guerre mondiale : 1914-1918 A l'occasion des cérémonies commémoratives de l'armistice du 11 novembre 1918, Lesite.tv... Les grands courants picturaux du 15ème siècle à aujourd'hui Lesite.tv propose de retracer, à travers une sélection pédagogique de vidéos, la...
Fermer
Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5
Mis à jour le 14/05/2013 à 04:18 | publié le 23/04/2013 à 10:28

La mondialisation favorise-t-elle les crises financières ?

Des marchés financiers très connectés

Ils représentent la dimension la plus intégrée de la globalisation. Un investisseur peut donc placer son argent un peu partout dans le monde à la recherche du meilleur rendement. Les flux financiers ont d’ailleurs progressé beaucoup plus rapidement que les flux de marchandises depuis les années 90. En 2010, l’ensemble des actifs financiers (actions, obligations…) dans le monde était ainsi 3,5 fois supérieur au produit intérieur brut mondial.

Un risque accru de crise

La mondialisation semble être un facteur d’instabilité financière. La multiplication des crises depuis les années 1970 tend à le démontrer (krach de 1987, explosion de la bulle internet de 2000…). La libéralisation des flux de capitaux a en effet tendance à favoriser leur mobilité, la volatilité des marchés, le développement de bulles et leur éclatement.

Les prémisses de la crise des subprimes aux États-Unis

Les trois D

Trois facteurs ont favorisé cette situation. Tout d’abord, la déréglementation financière a supprimé les obstacles à la libre circulation des capitaux (contrôle des changes) ou l’encadrement du crédit (taux d’intérêt désormais fixés par le marché). La désintermédiation a permis ensuite aux entreprises d’avoir directement accès aux marchés financiers sans avoir à passer par l’intermédiaire d’une banque. Enfin, le décloisonnement des marchés a notamment supprimé la séparation entre banques de dépôts et banques d’investissement.


Bulles et krach

On parle de bulle spéculative lorsque la hausse des cours d’un actif financier (actions, obligations…) ou immobilier apparaît largement déconnectée de l’évolution de l’offre et de la demande. Elle finit généralement par éclater et conduire à un krach boursier. Ce dernier correspond à la chute soudaine et brutale des valeurs sur un marché financier.

Subprimes : une crise de la finance dérégulée

La crise s’est déclenchée aux États-Unis durant l’été 2007 et a été amplifiée par la faillite de la banque Lehman Brothers en septembre 2008. Les subprimes étaient des crédits hypothécaires à taux variables accordés à des ménages défavorisés. Des institutions financières, comme les banques, ont été touchées à partir du moment où ces ménages n’ont plus été en mesure de rembourser leur crédit. La crise s’est propagée ensuite dans le monde entier car ces crédits avaient été transformés en produits financiers largement diffusés.

Crise de la dette grecque

Cette crise a été déclenchée en 2009 par les révélations du gouvernement grec concernant la falsification des comptes publics opérée par le précédent gouvernement et le niveau en réalité particulièrement élevé du déficit public du pays. Les marchés financiers se sont mis alors de plus en plus à douter de la capacité d’Athènes à honorer ses engagements. L’Union européenne, aidée par le Fonds monétaire international, a donc dû intervenir, en contrepartie de la mise en place d’une politique d’austérité.

 

Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5

Réagissez à ce contenu

Pauline de francetv éducation Profil Autre

Bonjour @baboben5. Vous avez raison, ce dossier ne s'adresse pas aux enfants mais aux lycéens option économie, qui ont donc déjà des notions sur la question. Merci en tout cas de votre participation.

Le 24.09.2013 à 13:31

baboben5 Profil Personnel éducatif

Inutile pour expliquer ce qu'est la mondialisation à des enfants-ados

Le 24.09.2013 à 12:40