Connectez-vous avec Google Connectez-vous avec Twitter Connectez-vous avec Facebook
   
 

Pas encore inscrit ? S'inscrire

FranceTvEducation
Derniers commentaires Une souris verte La partition de la Souris verte est sur le site partitionsdechansons.com : http: Construis ta cité médiévale ou placer les tenancieres???? Frise de la guerre d'Algérie Le témoignage de Charles Ceccaldi-Raynaud "la guerre perdue d'Algérie", paru aux
Derniers commentaires Le jeu des signes avec Clé à Molette & Jo Bonjour, merci pour ce jeu et pour le film. Ma fille de 5 ans a adoré et nous av Harcèlement à l'école : témoignage d'une mère bonjour, ma fille a vécu du harcèlement de la sixième a la quatrième dans un col Les trois religions monothéistes Vous écrivez "les écrits de Jésus Christ" J-C n'a jamais rien écrit pourquoi des
Derniers commentaires Les métiers de l'hôtellerie-restauration bonsoir je suis cuisinier et je réagis sur ce sujet car les conditions ne se son Se former en alternance bonjour, je suis actuellement titulaire d'un diplôme de niveau IV et j'ai 22 ans 10 conseils pour trouver un stage Bonjour, @charleston, il y a aussi des sites avec toutes les annonces des autre
Derniers commentaires 1 jour, 1 question Comment fait on des lingots d'or? C'est quoi la liberté d'expression ? - 1 jour, 1 question Cela serait bien de faire une vidéo qui ne nécessite pas Flash afin que tout le 1 jour, 1 question C'est quoi un espion? Jean-Luc 9 ans
Dernières thématiques Elections municipales 2014 Les élections municipales se dérouleront les dimanches 23 et 30 mars 2014... La Première Guerre mondiale : 1914-1918 A l'occasion des cérémonies commémoratives de l'armistice du 11 novembre 1918, Lesite.tv... Les grands courants picturaux du 15ème siècle à aujourd'hui Lesite.tv propose de retracer, à travers une sélection pédagogique de vidéos, la...
Fermer
Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5
Textes rédigés par : Marie-Thérèse Blondeau, agrégée de Lettres, spécialiste de Camus | Mis à jour le 10/09/2013 à 04:09 | publié le 22/07/2013 à 11:34

L’Algérie : l'enfance de Camus

L'enfance d'Albert Camus racontée par Olivier Todd, extrait du documentaire Albert Camus, un combat contre l'absurde

Une enfance pauvre et heureuse (Soleil, bonheur et pauvreté)

« La pauvreté […] n’a jamais été un malheur pour moi : la lumière y répandait ses richesses. […] Pour corriger une indifférence naturelle, je fus placé à mi-distance de la lumière et du soleil. La misère m’empêcha de croire que tout est bien sous le soleil et dans l’histoire ; le soleil m’apprit que l’histoire n’est pas tout ». Œuvres Complètes, Tome I, p. 32 Préface à L’Envers et l’Endroit.

Albert Camus naît le 7 novembre 1913 à Mondovi, en Algérie, département de Constantine. Son père, mobilisé en août 1914 en métropole, est blessé à la bataille de la Marne. Il meurt le 11 octobre 1914 à l’hôpital militaire de Saint-Brieuc. Albert est élevé à Alger, avec son frère Lucien, par une mère silencieuse, analphabète, et une grand-mère à forte personnalité. Son instituteur, monsieur Germain, remarque ce garçon doué, lui fait passer l’examen des Bourses. Il est reçu et entre au Grand Lycée d’Alger. Il partage alors son temps entre ses études, le football et des boulots administratifs pendant les vacances.

Albert et Lucien Camus

Albert Camus et son frère Lucien, pupilles de la nation. Vers 1920.
Coll. C. et J. Camus, Fds A. Camus, Bibl. Méjanes, D. R

La maladie

Reçu en 1930 à la première partie du baccalauréat, Albert Camus entre à l’automne en classe de Philosophie. En décembre on décèle les premières atteintes de la tuberculose. Le jeune homme prend conscience de la mort. Il quitte sa famille et s’installe chez son oncle Acault, boucher, voltairien et anarchiste ! En octobre 1931, il reprend ses études de Philosophie dans la classe de Jean Grenier qui lui fait découvrir le roman d’André de Richaud La Douleur.

Une jeunesse algéroise

En juin 1934, il épouse Simone Hié dont il se sépare en 1936. En 1935, sur le conseil de Jean Grenier, il adhère au Parti communiste, qu’il quittera en 1937. A l’automne 1935, il fonde avec des amis le Théâtre du Travail qui deviendra en 1937 Théâtre de l’Equipe. En mai 1936, il est reçu au Diplôme d’études supérieures de Philosophie. Pendant un an, il travaille comme assistant temporaire à l’Institut de météorologie d’Alger ; en octobre 1938, Pascal Pia, directeur d’Alger républicain l’embauche comme rédacteur. Il tient aussi la rubrique « Salon de lecture ». A la déclaration de guerre en septembre 1939, Camus, bien que pacifiste, essaie de s’engager : il est exempté pour raison de santé. Alger républicain suspend sa parution, est remplacé par Soir républicain jusqu’à son interdiction en janvier 1940 : Camus se retrouve au chômage et persona non grata en Algérie.

Partager sur Facebook Twitter Google+
(0 votes) 1 2 3 4 5

Réagissez à ce contenu